Suspension d’Ousmane Sonko, le PASTEF parle d’exécution d’une commande purement politique

Le parti pastef a tenu à réagir à chaud dans le dossier d’Ousmane Sonko qui a été suspendu de ces fonctions, entouré de Madiéye Mbodj de Yonu askanwi, article 19, dame Mbodj du Cusems, lamine ba du Pds, le parti y voit une exécution d’une commande purement politique dans ce dossier.

« On est prêt à aller jusqu’au bout malgré les intimidations car nous avons le peuple sénégalais avec nous » selon Birame souley diop qui a regretté que la presse puisse être notifié avant le parti d’une telle décision qui émane d’une volonté de vouloir humilier celui qui parait invisible.

Sous le regard d’Ousmane Sonko qui a tenu à ne pas prendre la parole face à la presse, le parti charge encore le gouvernement et le ministre de tutelle de leur administrateur qu’il juge d’exécuteur d’ordre.

« Une demande de détachement introduite depuis 9 mois a été transmise à la direction et malgré son insistance d’introduire cette demande, celle-ci n’a jamais été instruite et on l’a maintenu dans le corps  alors que lui voulait en sortir.

Aujourd’hui on lui dit, on te suspend du corps, l’objectif recherché n’est pas du tout légitime ».

Cette mesure vient, selon Biram Souley Diop, dans une sémantique de menace, de tentative de musèlement d’un fonctionnaire « ils ont tout fouillé, retourné sa vie privée, fouillé toutes les pierres franchies et quand on ne trouve pas alors on crée, on est dans une transe…. ».

Pour boucler ce point de presse, le porte-parole du jour a indiqué qu’aucune intimidation ne leur déviera de cette trajectoire.

M.G.Baldé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf + quinze =