Vélingara : les exploitants forestiers en deuil, l’explosion d’une jante de pneu fait deux morts

0

A la gare routière de Kolda se trouve un garage de mécaniciens d’automobiles. Partis gonfler leur pneu chez le vulganisateur, un exploitant forestier de saré Bakary dans la commune de Kounkané, Amadou Bâ, âgé de 49 ans marié à deux femmes et père de 2 enfants et son chauffeur de camion Ibou Diouf qui est de Ndoffane (Région Kaolack) ne savaient pas qu’en quittant leur familles ce mardi 11 juin 2013 qu’ils avaient rendez vous avec la mort.

Selon des témoins oculaires, ils augmentaient la masse d’air de leur pneu. Ensemble, ils vérifiaient s’il est bien gonflé. Ainsi sans s’en rendre compte, le pneu a éclaté et la jante qui s’est cassée a heurté de plein fouet le crâne du chauffeur qui est mort sur le coup. L’exploitant forestier lui aussi a été grièvement bléssé. Evacué d’urgence à l’hôpital régional de Kolda pour recevoir les premiers soins. Hélàs, après 2 tours d’horloges, malgré l’achat de l’ordonnance évaluée à plus de 50.000 FCFA, le polygame a succombé à la suite de ses blessures. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans le département de Vélingara. Les gens n’en revenaient pas et pourtant nous dit notre interlocuteur, A.Ba était connu de tous, par son savoir vivre et son savoir faire car l’homme s’était fait une réputation à cause de la coupe de bois.

A Saré Bakary où il résidait avec sa famille, la maison ne désemplit pas. Amis, parents et voisins, attristés sont venus de tous les horizons pour l’accompagner jusque dans sa derrére demeure. Seulement les commentaires vont bon train et chacun y apporte ses témoignages. Avant de ramener le corps sans vie de celui que tout le monde appréciait de chaudes larmes sont versées par la famille éplorée. Quant à son chauffeur I.B, il a été remis à ses parents pour les besoins de l’enterrement à Ndoffane dans la région de Kaolack.  Aujourd’hui c’est toute la communauté guinéenne résidant à vélingara qui est touchée par ce double meurtre survenu à la gare routière de Kolda. Et pour rappel, les accidents mortels se succèdent au fouladou et ne se ressemblent guère.

Pas plus d’une semaine un Chauffeur de camion poids lourds avait écrasé son propre apprenti âgé d’une vingtaine d’années qui faisait une réparation sous la carrosserie sur l’axe Thianfara Kounkané. Par inadvertance il a commis un meurtre. Les chauffeurs sont pointés du doigt car avec l’état de dégradation très avancé de la nationale 6, il faut plus de prudence pour éviter de corser le taux de mortalité du à des accidents de la circulation.

Elhadji Lonka Sabaly

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here