dimanche, juillet 21, 2024

Colère en Grèce après l’incendie d’une forêt « provoqué par des tirs de feux d’artifice depuis un bateau »

Ne ratez pas!

Un feu de forêt sur l’île touristique grecque d’Hydra, proche d’Athènes, a été déclenché par le tir de feux d’artifice depuis un yacht vendredi soir, ont dénoncé samedi les pompiers.

« L’incendie, provoqué par des tirs de feux d’artifice depuis un bateau, brûle la seule forêt de pins de l’île, dans un endroit difficile d’accès et dépourvu de route« , ont dénoncé les pompiers saisonniers de l’île sur Facebook, photo à l’appui, suscitant la colère sur les réseaux sociaux. 

Le feu a été maîtrisé rapidement et ne menace plus la forêt d’Hydra.

Le maire de l’île, Giorgos Koukoudakis, s’est dit « indigné que certaines personnes lancent de manière aussi irresponsable des feux d’artifice dans une forêt de pins« , sur la chaîne de télévision publique ERT.

Il a ajouté que « la municipalité se porterait partie civile contre les responsables de l’incendie dès la fin de l’enquête préliminaire« . 

La Grèce a récemment durci les peines pour les incendies criminels. Les auteurs des feux peuvent désormais être condamnés à une peine allant jusqu’à vingt ans de prison et à une amende susceptible d’atteindre 200.000 euros. 

Sur la chaîne de télévision Skai, M. Koukoudakis a également demandé aux autorités d’agir, en soulignant le fait que « l’île n’a pas de zones anti-incendies ni de routes forestières » permettant aux pompiers d’accéder à certaines zones. 

Samedi, la protection civile a appelé à la plus grande vigilance alors que le risque d’incendie « reste très élevé » particulièrement dans la région de l’Attique, qui entoure la capitale grecque, dans le Péloponnèse (sud) et dans le centre du pays. 

Un incendie faisant rage sur l’île cycladique d’Andros a entraîné l’évacuation de quatre villages et mobilisé deux bombardiers d’eau et six hélicoptères. Des renforts venant d’Athènes étaient attendus en soirée 

Un homme de 55 ans, habitant du village de Myrtia dans le Péloponnèse a péri vendredi dans un feu de forêt.

Dans le pays, 45 nouveaux départs de feux attisés par des vents violents ont été enregistrés, selon les pompiers.

Depuis mercredi, les autorités ne cessent d’avertir du « risque très élevé » de feu de forêt en raison des vents violents et des températures élevées qui ont atteint dans certaines régions 40 degrés Celsius.

Coutumière des vagues de chaleur, la Grèce se prépare depuis des semaines à un été particulièrement difficile sur le front de la canicule et des incendies de forêt après avoir subi l’hiver le plus chaud de son histoire.

Le pays méditerranéen a traversé la semaine dernière sa première canicule avec des températures atteignant localement plus de 44°C. Il avait déjà connu des feux dévastateurs ayant fait plus de vingt morts et une canicule de deux semaines à plus de 40°C, inédite dans sa durée, en 2023.

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la hausse des températures provoquée par les émissions de combustibles fossiles d’origine humaine rallonge la saison des incendies et accroît les surfaces brûlées.

Articles récents

Confrontation aérienne au-dessus de l’Arctique: la Russie intercepte des bombardiers américains

La Russie a annoncé qu’elle avait déployé des avions de combat pour empêcher deux bombardiers américains de franchir sa...

Notre sélection pour vous