mardi, mai 21, 2024

Liban: la victime tuée dans une frappe attribuée à Israël était membre du Hezbollah

Ne ratez pas!

La personne tuée mardi matin dans une frappe « israélienne » était un membre de la défense aérienne du Hezbollah, a indiqué une source proche du parti libanais à l’AFP. L’attaque a visé mardi sa voiture dans le sud du Liban, loin de la frontière.

« Une frappe israélienne a visé un ingénieur du Hezbollah, membre de la défense aérienne », a précisé à l’AFP la source proche du parti chiite. Elle s’est produite dans la région côtière de Tyr, à environ 35 kilomètres au nord de la frontière avec Israël, selon un photographe de l’AFP qui a vu le véhicule entièrement carbonisé.

L’armée a formé un cordon sécuritaire tandis que des membres du Hezbollah inspectaient le véhicule, selon cette source.

L’agence nationale d’information (Ani, officielle) a de son côté fait état d’un « martyr » lorsqu’un « drone a visé une voiture dans la région d’Abou el Assouad, au nord du fleuve Litani ».

Le Hezbollah libanais échange quotidiennement des tirs avec Israël entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza. Israël réplique en bombardant des cibles de plus en plus en profondeur au Liban et ses drones visent régulièrement des combattants et responsables du mouvement pro-iranien.

Depuis environ une semaine, le Hezbollah, allié du Hamas, a intensifié ses frappes contre des sites militaires israéliens sur fond de tensions entre Israël et l’Iran.

Ces échanges de tirs entre l’État hébreu et le mouvement libanais ont fait 377 morts au Liban depuis le début de la guerre à Gaza le 7 octobre. Il s’agit essentiellement de combattants du Hezbollah et d’environ 70 civils, selon un décompte de l’AFP.

Dans le nord d’Israël, onze soldats et huit civils ont été tués d’après l’armée.

Des dizaines de milliers d’habitants ont dû fuir la zone de part et d’autre de la frontière.

Articles récents

Notre sélection pour vous