jeudi, avril 18, 2024

David Cameron va se rendre aux Malouines dans les prochains jours

Ne ratez pas!

Le chef de la diplomatie britannique David Cameron va se rendre dans les prochains jours aux îles Malouines, un territoire qui fait l’objet d’un conflit de souveraineté entre le Royaume-Uni et l’Argentine, où il réaffirmera le « droit des habitants à l’autodétermination », a indiqué le gouvernement dimanche.

M. Cameron se rendra dans l’archipel pour la première étape d’un voyage en Amérique du Sud et à New York. Il s’agit de la première visite d’un ministre britannique dans ces îles depuis celle du secrétaire d’Etat à la Défense Michael Fallon en 2016.

La date de son déplacement dans ces îles que Londres appelle « Falkland », annoncé dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, n’a pas encore été précisée.

Ce territoire de l’Atlantique Sud, situé à 400 kilomètres des côtes argentines et à presque 13.000 km du Royaume-Uni, a été disputé par Londres et Buenos Aires lors d’une guerre en 1982, qui a fait plus de 900 morts des deux côtés en 74 jours.

Cette visite intervient quelques semaines après l’investiture du président argentin Javier Milei, qui a fait part de son intention de « récupérer » les Malouines de manière « diplomatique ».

Londres fait valoir de son côté que près de 100% des 2.000 habitants de ces îles ont approuvé le maintien sous contrôle britannique lors d’un référendum en 2013.

Selon David Cameron, « les îles Falkland occupent une place importante au sein de la famille britannique, et tant qu’elles voudront continuer à en faire partie, la question de la souveraineté ne sera pas discutée ».

Il a prévu de « réaffirmer l’engagement du Royaume-Uni à défendre le droit des habitants à l’autodétermination ».

Pour l’Argentine, ces îles arides héritées de la couronne espagnole après l’indépendance du pays ont été occupées par les troupes britanniques en 1833, le gouverneur et les colons argentins étant alors expulsés vers le continent.

Articles récents

La Belgique aide à démanteler une des plus grandes plateformes d’escroqueries en ligne

Les services de police de 19 pays, parmi lesquels la police judiciaire fédérale de Bruxelles, ont fermé cette semaine...

Notre sélection pour vous