mercredi, avril 24, 2024

Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des MGF à Vélingara : «  Les grands-mères, des leviers pour l’abandon des MGF »

Ne ratez pas!

Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des MGF à Vélingara : «  Les grands-mères, des leviers pour l’abandon des MGF »

La journée internationale de tolérance zéro à l’égard des MGF a été célébrée hier mardi à Saré Soukandé localité située à quelques encablures de  Vélingara. A l’initiative de GMP (changement  par la culture) , cette journée a eu lieu en présence des trois générations de femmes  (les filles ,les grands- mères et les mères. ) des notables , des chefs de village .  Le thème de  cette année  est «  Sa voix ,Son avenir : Investir dans les mouvements menés par les survivantes pour mettre fin aux mutilations génitales féminines »

Instituée en 2012 par l’Assemblée générale des Nations Unies,  la journée internationale de tolérance zéro aux mutilations génitales féminines(MGF)   est célébrée chaque année à travers le monde.  Au Sénégal, dans la région de Kolda , plus précisément dans le département de Vélingara , l’Ong Grandmother Project-Changement par la Culture qui travaille  dans la protection de l’enfance n’a pas dérogé à la règle .Cette année encore , le village de Saré Soukandé situé  à quelques encablures de  Vélingara a été choisi pour abriter les manifestations. Selon Mamadou Coulibaly chargé de programme à GMP (Grandmother Project-Changement  par la culture)   , ils ont organisé cette journée pour appuyer les mouvements de femmes  qui s’adonnent à cette activité (la pratique des mutilations génitales  féminines )  mais également pour donner un coup de pouce  dans l’accélération de  l’ abandon de cette pratique néfaste « Nous nous sommes réunis  aujourd’hui à Saré Soukandé pour  organiser la journée internationale  de tolérance zéro aux mutilations génitales féminines , c’est dans le cadre  d’amplifier ,d’accélérer  l’abandon  des MGF.  Et comme vous le savez,   nous travaillons  sur la protection de l’enfant et  le thème de cette année  est  en parfaite adéquation avec ce que nous sommes en train de faire. C’est pour cette raison que nous avons  décidé d’appuyer   les mouvements de femmes  qui ont pratiqué les MGF   et  de les soutenir   » A –t-il indiqué.  Avant de poursuivre «   Nous avons réuni  des leaders des trois générations de femmes dont une cinquantaine de filles , une vingtaine de grands-mères , une vingtaine de mères afin qu’elles réfléchissent sur les stratégies qu’elles mènent pour réduire les questions de pratiques préjudiciables au développement holistique  de la fille , telles que les MGF , les grossesses précoces,  les mariages précoces….. » Au cours de cette journée plusieurs activités ont été déroulées : des  travaux de groupe sur des thèmes liés  à l’abandon de l’excision  , des  sketchs sur l’excision , un concours de génies en herbe entre des jeunes de 6 villages et quartiers de Vélingara (Saré Jaalo , Saré Soukandé , Koumera , Kouladiala , Afia et Château Est )   sur les thèmes liés aux MGFS mais également sur la santé de la reproduction . Rappelons que le clou de la journée a été marqué par la lecture  de la résolution (recommandations et synthèse des travaux)  par Kadidiatou Diallo, jeune fille leader demeurant au quartier Afia de la commune de Vélingara .  .

Babacar Diouf 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Israël se prépare à déplacer les civils vers la ville proche de Khan Younès

Selon des responsables égyptiens, cités par le Wall Street Journal, Israël se prépare à déplacer les civils vers la...

Notre sélection pour vous