mercredi, avril 24, 2024

« On se bat pour la même cause »: les agriculteurs français espèrent le soutien de leurs collègues belges

Ne ratez pas!

Les agriculteurs français réalisent des blocages un peu partout dans le pays pour faire entendre leurs craintes quant à leur avenir. Les revendications sont très diverses: marges de la grande distribution, jachères, pesticides, normes environnementales, autorisations administratives, prix du gazole…

À Marly, près de Valenciennes dans le nord, l’axe principal qui relie Bruxelles à Paris sur l’A2 est bloqué. Mais à l’heure actuelle, les Belges ne se sont pas rendus sur place pour soutenir leurs collègues alors que nous sommes à la frontière. « On n’a pas eu de contacts« , dit Jean-Christophe Rufin, vice-président de la FDSEA du Nord. « Tous les pays ne sont pas obligés de commencer en même temps et ce n’est pas plus mal qui y ait une rotation et qu’on parle de l’agriculture en permanence. Mais ça serait bien qu’il y ait une action. On est sur la frontière et moi si je reçois un appel de leur part pour faire quelque chose, on le fera ensemble, c’est sûr et certain. On sera contents de les accueillir s’ils viennent. On vit le même métier et les mêmes choses.« 

« S’il faut se rejoindre, on le fera »

On n’exclut néanmoins pas de rejoindre les collègues belges du côté des Français. « Je ne vais pas dire qu’on regrette leur absence ici car on est en France et pas en Belgique« , dit François Jesquy, co-président des jeunes agriculteurs de Valenciennes. « Pour l’instant, on s’attaque à nos revendications nationales, on verra quand ça sera au niveau européen. Si demain il faut se rejoindre avec les agriculteurs belges et aller à Bruxelles, on le fera. Il y a des échanges. On se bat pour la même cause.« 



Articles récents

Israël se prépare à déplacer les civils vers la ville proche de Khan Younès

Selon des responsables égyptiens, cités par le Wall Street Journal, Israël se prépare à déplacer les civils vers la...

Notre sélection pour vous