vendredi, juillet 19, 2024

Présidentielle aux Maldives : nette victoire du candidat pro-chinois

Ne ratez pas!

Le candidat pro-chinois Mohamed Muizzu a remporté samedi la présidentielle aux Maldives en devançant nettement le chef de l’État sortant Mohamed Solih, qui a œuvré au renforcement des liens avec l’Inde, allié traditionnel de l’archipel.

Selon les résultats de la commission électorale, M. Muizzu, 45 ans, a obtenu 54,06% des suffrages face au président sortant de 61 ans qui a aussitôt concédé sa défaite en adressant ses « félicitations » à son rival, sur X (ex-Twitter).

La victoire de M. Miuzzu pourrait déboucher sur un rapprochement avec Pékin, dans une région hautement stratégique. Haut lieu du tourisme de luxe, cet archipel de l’océan Indien se situe sur l’une des routes maritimes les plus fréquentées du monde dans une zone où l’Inde et la Chine rivalisent d’influence.

Le vainqueur de la présidentielle, dont le parti était entré dans l’orbite de Pékin pendant le mandat de son mentor Abdulla Yameen (2013-2018), a notamment défendu sans réserves les largesses financières accordées par Pékin dans le cadre des « nouvelles routes de la soie », gigantesque projet chinois d’investissements dans les pays en développement.

Le premier tour de la présidentielle lui avait déjà donné une confortable avance (46,1% contre 39,1%) face au président sortant Ibrahim Mohamed Solih qui s’est efforcé, pendant son mandat, d’améliorer les relations tendues avec New Delhi.

En concédant sa défaite, M. Solih a tenu « à féliciter la population qui participé à un processus démocratique et pacifique ».

Le taux de participation s’est établi à 85% pendant le second tour, pendant lequel l’organisme de surveillance Transparency Maldives a relevé quelques incidents de « violence électorale ». La police a annoncé avoir arrêté 14 personnes pour violation des règles électorales.

Articles récents

Notre sélection pour vous