samedi, février 24, 2024

Les Etats-Unis suspendent une partie de leur aide au Gabon

Ne ratez pas!

Les Etats-Unis ont annoncé mardi soir suspendre une partie de leur aide au Gabon en réponse au coup d’Etat fin août dans ce pays d’Afrique centrale riche en pétrole et qui était dirigé depuis plus de 55 ans par la famille Bongo.

« Le gouvernement américain suspend une partie de son aide étrangère au Gabon le temps d’évaluer l’intervention anticonstitutionnelle par des membres de l’armée du pays », a indiqué le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, dans un communiqué.

Il n’a pas été précisé le montant de l’aide ainsi suspendue ni les programmes directement visés mais cette décision ne concerne pas les opérations consulaires ou de l’ambassade des Etats-Unis.

Ce faisant, les Etats-Unis se conforment à des mesures prises par des organisations régionales et d’autres pays, et cela « continuera le temps d’examiner les faits sur le terrain au Gabon », a-t-on précisé de même source.

« Nous poursuivons nos opérations gouvernementales au Gabon, y compris diplomatiques et consulaires en soutien aux citoyens américains », a ajouté M. Blinken.

Les Etats-Unis n’ont pas formellement parlé d’un « coup d’Etat » au Gabon ce qui, d’après la loi américaine, obligerait les Etats-Unis à suspendre leur aide indéfiniment.

Le 30 août, l’armée gabonaise a renversé le président Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 14 ans, un coup d’Etat dénoncé par la communauté internationale.

S’exprimant à la tribune de l’ONU la semaine dernière, le nouveau Premier ministre Raymond Ndong Sima, nommé il y a deux semaines par le général Brice Oligui Nguema, avait estimé qu’il s’était agi d' »un moindre mal » pour éviter un « embrasement » face à « un énième hold-up électoral ».

Articles récents

Chine: au moins 15 morts dans l’incendie d’un bâtiment résidentiel

Un incendie vendredi dans un bâtiment résidentiel a fait au moins 15 morts et 44 blessés dans l'est de...

Notre sélection pour vous