lundi, mai 20, 2024

Le Costa Rica envisage de déclarer l’état d’urgence en raison des migrants en transit

Ne ratez pas!

Le gouvernement du Costa Rica envisage de déclarer l’état d’urgence en raison du nombre croissant de migrants qui traversent le pays en direction des États-Unis. Cette mesure permettrait de dégager des ressources financières exceptionnelles pour faire face à la crise, a expliqué mardi le président Rodrigo Chaves. Plus de 386.000 migrants ont franchi la frontière entre le Panama et le Costa Rica depuis janvier.

« Nous savons tous qu’il existe une crise migratoire sur le continent américain », a souligné M. Chaves. Le Costa Rica est surtout un pays de transit. Rien qu’en septembre, plus de 60.000 réfugiés sont ainsi arrivés dans la ville frontalière de Paso Canoas, soit l’équivalent de trois fois sa population. La sécurité sur les routes migratoires doit dès lors être améliorée, a estimé le président.

D’autres pays d’Amérique centrale, comme le Panama, ont également annoncé récemment des mesures en raison du nombre élevé de migrants. Au Mexique, dernière étape avant la frontière américaine, des contrôles plus stricts ont été mis en place, entre autres, pour empêcher les migrants de monter à bord des trains de marchandises en tant que passagers clandestins.

La plupart des personnes qui souhaitent se rendre aux États-Unis fuient la pauvreté, la violence et les crises politiques dans leur pays d’origine.

Articles récents

Les crimes doivent être poursuivis « quels que soient leurs auteurs », dit Hadja Labhib

"Les crimes commis le 7 octobre par le Hamas en Israël comme ceux commis à Gaza et en Cisjordanie...

Notre sélection pour vous