vendredi, janvier 27, 2023

Des personnes se rassemblent à Bruxelles en soutien à Olivier Vandecasteele, emprisonné en Iran: « Mettre la pression maximale sur les autorités belges »

Ne ratez pas!

Un rassemblement de soutien à Olivier Vandecasteele, détenu depuis le mois de février en Iran, se tient ce dimanche sur la place de l’Albertine à Bruxelles à partir de 14h00. Amnesty International organise l’action en collaboration avec le Comité de soutien d’Olivier Vandecasteele. « Tous ces gens sont là pour réclamer la libération d’Olivier Vandecasteele, et pour témoigner de la solidarité à sa famille, à ses proches. Il n’y a qu’à voir le nombre de signatures récoltées par notre pétition: plus de 100.000 signatures, et ça va continuer à augmenter« , nous a confié Ludovic Laus, porte-parole d’Amnesty International.

L’objectif affiché est également de « se faire entendre et de mettre la pression maximale sur les autorités belges pour qu’elles usent de tous les moyens à leur disposition obtenir des autorités iraniennes la libération d’Olivier. Mais en attendant, une amélioration de ses conditions de détention. Parce qu’il subit des conditions de détention qui équivalent à de la torture et à des mauvais traitements« , a indiqué Ludovic Laus. « Chaque jour qu’Olivier passe en prison est une gifle donnée à la justice« .

Lors de cette mobilisation, plusieurs personnes comme des membres de la famille d’Olivier Vandecasteele, des amis, des travailleuses et travailleurs humanitaires qui ont travaillé avec lui, mais aussi des représentants d’Amnesty International doivent prendre la parole. Par cette action, l’ONG et les proches d’Olivier Vandecasteele réclament une nouvelle fois la libération du travailleur humanitaire belge. Il a récemment été condamné à 40 ans de prison et à 74 coups de fouet par les autorités iraniennes.

Amnesty International indique continuer d’exiger des autorités iraniennes qu’elles révèlent le lieu de détention d’Olivier Vandecasteele, qu’il ne subisse plus aucun acte de torture ou de mauvais traitement, et qu’il puisse recevoir des traitements médicaux adéquats. « L’organisation de défense des droits humains insiste également pour que le Belge ait accès à des appels téléphoniques réguliers avec sa famille, ainsi qu’à un avocat de son choix et à une assistance consulaire« , a-t-elle ajouté.

Le 19 janvier dernier, Olivier a célébré, seul dans une cellule à l’isolement, son anniversaire.

Articles récents

Notre sélection pour vous