Natacha de Crombrugghe: ses parents épuisés attendent que « les autorités reprennent sérieusement l’enquête »

Ne ratez pas!

L’attente devient insoutenable pour les parents de la jeune Bruxelloise, Natacha de Crombrugghe, disparue au Pérou depuis le 24 janvier dernier. Depuis plusieurs semaines, Sabine et Eric participent aux recherches pour tenter de retrouver leur fille qui y effectuait un trek. Ils implorent les autorités de reprendre sérieusement l’enquête, alors qu’ils se décrivent comme « étant épuisés tant moralement que physiquement ».  

En effet, les recherches pour tenter de retrouver leur fille ont été abandonnées en mars, la saison des pluies et un tremblement de terre rendant difficile l’accès au Canyon où elle a été aperçue pour la dernière fois.

Mi-mars, un témoignage est venu raviver leurs espoirs de retrouver Natacha. Ils écrivent: « La police péruvienne nous informe qu’un nouveau témoin aurait croisé Natacha dans le canyon et aurait entendu un tremblement de terre et un glissement de terrain juste après. Nous leur demandons de vérifier la véracité de ce témoignage et de se rendre sur place pour savoir si notre fille est ensevelie sous la terre et les pierres. Nous vivons dans l’angoisse. Mais, nous restons sans nouvelles et devons attendre la réunion avec le Procureur et les personnes en charge du dossier en Belgique pour reprendre l’avion pour Lima le 4 avril, décidés à tout faire pour retrouver notre fille. »

Là, sur place, les parents décident de mener l’enquête par eux-mêmes. Ils promettent une récompense de 15.000 dollars pour toute information permettant de retrouver leur fille. « Récompense de 15.000 dollars pour toute personne qui retrouvera Natacha de Crombrugghe ou qui nous aidera à la retrouver avec des informations sur sa localisation actuelle », indique une affiche publiée sur les réseaux sociaux par les parents de la touriste.

Avant d’offrir la récompense, les parents de la jeune femme, Eric et Sabine, ont posé des affiches avec le slogan « Aidez-nous à chercher » dans plusieurs villages de la région d’Arequipa, dans le sud du Pérou.

Mais voilà, un mois plus tard, Sabine et Eric sont toujours sans nouvelles. « Aujourd’hui, nous sommes épuisés, tant moralement que physiquement. Nous en sommes toujours au point de départ et nous tournons en rond. Nous attendons des Autorités qu’elles reprennent sérieusement l’enquête et répondent à toutes nos questions », implorent-ils.  Et d’ajouter: « Natacha est quelque part, nous ne pouvons pas l’abandonner. Nous devons savoir ce qui s’est passé et la retrouver ». 

En Belgique, un groupe de soutien (www.lookingfornatacha.com) s’est créé pour la jeune femme. Il organise dimanche 22 mai à Bruxelles, une marche de solidarité et d’espoir pour aider financièrement les parents de la jeune fille et la soutenir.  Des marches similaires seront organisées à Cabanaconde, Arequipa et Chivay, au Pérou.

La marche d’espoir partira à 11h de l’Hippodrome de Boistfort. Plus d’informations sur www.lookingfornatacha.com

 

Articles récents

Notre sélection pour vous