ALLIANCE DES FORCES DE PROGRES (AFP) : Qui pour succéder à Moustapha NIASSE

Ne ratez pas!

Moustapha Niass va quitter le secrétariat général du Parti l’Alliance des Forces de Progrès (AFP). La bataille de la succession n’est pas officiellement ouverte mais les débats font rage et des profils se dégagent.

Il est clair que l’écosystème politique  sénégalais va changer. Des changements au sein de certains partis, il y en aura forcément. L’Alliance des Forces de progrès donnera peut-être le la. En effet,  le départ à la tête de l’AFP de Moustapha Niass semble imminent, si l’on se fie à sa déclaration dans laquelle il annonçait son intention de se retirer de la tête du parti et d’organiser le congrès après les élections locales, pour passer le relais à une autre génération. Il est temps, ne manqueront certainement pas de dire certains. Le secrétaire général de l’AFP, par ailleurs président de l’Assemblée nationale a joué sa partition et fait son temps en politique. Il a plus que raison de vouloir partir et laissez la place aux plus jeunes.

Ainsi, même si la date du congrès annoncé n’est pas encore connue, le débat fait rage au sein de l’AFP et les potentiels candidats ne manquent pas.  Le ministre du Tourisme et des Transports aériens semble être son successeur naturel car il présente un profil fort intéressant et semble se détacher de loin. Réélu maire de Notto Diobass (maire de cette commune depuis 2009), lors des dernières locales, Alioune Sarr prouve qu’il a au moins une base politique forte. Il est quand même à la tête est de l’une des plus grandes communes du Sénégal. Il est également, depuis 2006, le coordonnateur national des cadres de l’AFP et délégué départemental du parti à Thiès depuis 2003. Lors des dernières locales, Alioune Sarr a pu jouer un rôle majeur dans la victoire de BBY dans le département de Thiès, malgré la déroute du Rewmi et de certains ténors du camp présidentiel face à l’opposition dans le département de Thiès. Aussi, fort d’une expérience gouvernementale de neuf ans, il est réputé être rigoureux, discret et travailleur. Au-delà, il est décrit surtout comme un homme de consensus. Une qualité importante dans ces circonstances. L’on sait que les transitions surtout celles politiques ne sont jamais faciles. Il faudra être ouvert pour réunis autour de soi toutes les sensibilités du parti.  Ce dernier demeure le fait qu’il ne traine aucune casserole tant dans son engagement militant, que dans son expérience gouvernementale.

Mais il ne manque pas de challengers. En effet, un autre des profils qui se dégagent est celui du Pr Maouloud Diakhate.  Une autre personnalité qui peut également et valablement prétendre à la succession de Niasse à la tête du parti. Il est un universitaire, enseignant titulaire à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Actuellement Haut conseiller des collectivités territoriales, Pr Diakhaté est également directeur de l’école du parti de l’Alliance des Forces de progrès et conseiller municipal à la commune de Dakar-Plateau depuis 2003. Il est parmi les éminents responsables du parti à Dakar. Militant depuis l’appel de 1999, il est aussi membre de l’ANCP, président de la commission Décentralisation. M. Diakhate est un expert international sur les questions de Décentralisation.

A côté du Pr Diakhaté figure, Mbaye Dione. Il est également l’un des heureux des dernières locales. Il a été porté à la tête de la Mairie de Ngoundiane. Certains le voient comme le sérieux rival du ministre du Tourisme et des Transports aériens.  Mbaye Dione n’a jamais cessé de manifester son ambition de succéder à Moustapha Niasse. Cadre du privé, notamment au Crédit Mutuel du Sénégal, il est un haut responsable du parti dans la région de Thiès. Maire de Ngoundiane depuis 2009 et ancien Président du Mouvement des Jeunes du Parti. Si son profil est intéressant, il laisse une image d’un homme pressé, sans mesure ni retenue. En effet, en 2017 déjà, il avait contesté la décision de son parti et du Président Moustapha Niasse de soutenir la candidature de Macky Sall en ces termes : « Je ne suis pas sûr que les textes donnent au Secrétaire général le pouvoir de décider, si oui ou non, l’AFP (Ndlr : Alliance des forces de progrès) va présenter un candidat ».

Egalement, ses démêlés antérieurs avec la justice pour un dossier de détournement de deniers publics ne militent pas en sa faveur même s’il a été blanchi par la justice. Beaucoup de militants et responsables du parti remettent en cause la constance et la sincérité de son engagement car ils estiment que Mbaye Dione avait déjà quitté le parti en gelant ses activités pendant 3 ans entre 2013 et 2016.

Quand on parle de succession à l’AFP, l’on ne peut ne pas prendre en compte deux jeunes ténors. Il s’agit du Dr Malick Diop et à Zator Mbaye.  Ils ont, tous les deux, d’après certains, des ambitions de succéder à Moustapha Niasse. Pour le DG de l’ASEPEX, le Dr Malick Diop la tache risque d’être impossible. Directeur de campagne d’Abdoulaye Diouf Sarr, aux dernières élections, l’ancien maire de Point E en 2009 n’a pas su, ni par la construction d’une base politique solide, ni par un bilan à la tête de sa commune, garder une municipalité qu’il avait quasiment ramassé en 2009 dans le sillage de la percée de Benno Siggil Sénégal face aux Libéraux. Le costume de Secrétaire général de l’AFP, eu égard aux enjeux, du moment risque d’être ample pour ce jeune cadre qui n’a pas encore un encrage national. Il en est de même pour le Président des Jeunes de l’AFP, Zator Mbaye qui a été battu aux dernières locales dans sa commune de Mermoz Sacré-Cœur. Il a encore un long chemin à parcourir.

Face à cette variété de profils qui se présente, un expert plébiscite Alioune Sarr. ‘’L’AFP, de par sa trajectoire demeure une force politique importante dans l’échiquier politique national, ce qui explique d’ailleurs l’attention que suscite le débat sur la succession de Niasse à la tête de ce parti. Il est clair que le prochain Secrétaire général de l’AFP doit être un homme de consensus et crédible, capable de rassembler avec une trajectoire politique dans et en dehors du parti qui ne le fragiliserait pas. Sous ce rapport, et de par son expérience et son envergure, Alioune SARR présente de loin le meilleur profil. Il bénéficie de la confiance de Moustapha NIASSE et se caractérise par sa loyauté vis-à-vis du Président de l’Assemblée, du parti et de l’alliance AFP-BBY. Il restera au parti de faire le bon choix, dans des conditions démocratiques et transparentes pour ne pas jeter les germes d’une division du parti’’, croit-il savoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous