mardi, février 7, 2023

Contre le Nzalang Nacional, Alassane Ndour conseille la patience

Ne ratez pas!
L’équipe du Sénégal qui affronte, dimanche en quart de finale de CAN la Guinée Equatoriale doit faire preuve de patience, estime l’ancien international, Alassane Ndour.
’’Ce quart de finale contre la Guinée Equatoriale requiert de la patience’’, a confié Ndour qui a suivi plusieurs matchs du Nzalang Nacional dont le huitième de finale l’ayant opposé au Mali à Limbé.
’’C’est une équipe qui joue très bien le contre et sur trois passes, elle se retrouve dans le camp adverse facilement’’, a expliqué Ndour interrogé sur les forces et les faiblesses du prochain adversaire des Lions, ce dimanche au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.
La Guinée Equatoriale dispose, sur le front de son attaque, d’un joueur qui a ’’un body language (langage de corps) superbe, qui oriente bien le jeu sur les côtés’’, a-t-il dit, indiquant que ce joueur contient bien le jeu.
’’Quand ils sont en difficulté, ils passent le ballon à cet attaquant’’, a-t-il relevé soulignant que cette équipe équato-guinéenne ’’maîtrise et accepte de bien défendre’’.
Pour Alassane Ndour, ’’si le Sénégal répète les 25 premières minutes du match contre le Cap Vert, il va trouver la solution’’.

Selon lui, la Guinée Equatoriale dispose de joueurs doués sur le plan technique.

’’La clef du match, c’est la patience. Il ne faut pas leur donner les ouvertures et cela passe en ayant la même densité comme lors du match contre le Cap Vert’’, a souligné l’ancien milieu de terrain des Lions.
’’Ce ne peut pas être un match facile, une équipe qui gagne devant l’Algérie, la Sierra Leone, le Mali, elle mérite le respect et même quand elle perd contre la Côte d’Ivoire, le contenu est excellent’’,
a-t-il fait savoir.
Le Sénégal doit respecter les tâches défensives, a-t-il suggéré, insistant sur la nécessité de savoir être patient pour trouver la bonne faille.
APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous