Société civile et forces de sécurité se familiarisent avec la convention de la CEDEAO sur les armes légères

Ne ratez pas!
Des agents des forces de défense et de sécurité ont entamé, mercredi, à Dakar, de concert avec des militants de la société civile, une formation sur ‘’l’exemption à la convention de la CEDEAO sur les armes légères et les armes de petit calibre’’, leurs munitions et le matériel connexe.
Des militaires, des gendarmes, des douaniers et des agents des eaux et forêts, une quarantaine de personnes en tout, prennent part à cette formation.
‘’Cette initiative de la CEDEAO vient à son heure, dans un contexte sécuritaire caractérisé par des menaces protéiformes, qui transcendent les frontières’’, a souligné le colonel Krépin Arsène Sambou, le secrétaire permanant de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et des armes de petit calibre.
C’est une nécessité, a-t-il ajouté, de faire connaître aux forces de défense et de sécurité, aux militants de la société civile aussi, l’exemption à la convention de la CEDEAO sur ces armes.
‘’Il est nécessaire que les acteurs impliqués dans les questions sécuritaires soient imprégnés de ce texte qui fait partie de notre corpus juridique’’, a insisté Krépin Arsène Sambou,
La convention de la CEDEAO sur les armes légères et les armes de petit calibre ‘’pose le principe de l’interdiction’’ de ces deux catégories d’armes.
Mais, selon le colonel Krépin Arsène Sambou, la convention autorise les Etats membres de l’organisation régionale à demander une exemption de ladite interdiction pour des raisons de sécurité nationale.
‘’Elle prévoit (…) la possibilité pour tout Etat membre de demander à être exempté de ladite interdiction à des fins de défense et de sécurité nationales, de maintien de paix ou d’autres opérations menées sous l’égide de l’ONU, de l’UA et de la CEDEAO’’, a-t-il expliqué.
La formation présente un double intérêt, de l’avis de Krépin Arsène Sambou. ‘’Elle permet de mettre tous les acteurs au même niveau d’information et d’uniformiser les modalités d’acquisition des armes et des munitions.’’
‘’La CEDEAO prend la question de la paix et de la sécurité avec tout le sérieux qu’elle mérite’’, a souligné, pour sa part, son représentant Josep Piex Ahoba.
Les bénéficiaires de la formation vont se familiariser avec la procédure d’exemption de la convention et examiner les ‘’stratégies’’ qui leur permettront d’exercer un contrôle efficace des armes légères et des armes de petit calibre.
APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Salman Rushdie poignardé – Le combat de Rushdie « est le nôtre » et « nous sommes à ses côtés », dit Macron

(Belga) Emmanuel Macron a apporté vendredi son soutien à l'écrivain Salman Rushdie, poignardé au cou alors qu'il s'apprêtait à...

Notre sélection pour vous