mardi, janvier 18, 2022

Économie : Vers l’adoption du Code du tourisme pour renforcer le dispositif de réglementation des établissements d’hébergement touristique

Ne ratez pas!

Le tourisme, comme l’essentiel des piliers économiques du pays, fait face à certaines difficultés majeures qui ralentissent son essor. Ce sont des difficultés que l’État voudrait solutionner afin de favoriser l’émergence dans ce pays et qui ont poussé nos autorités à initier une tournée de contrôle. 

C’est donc dans le cadre de ces tournées, qu’Ismaël Dione, directeur de la réglementation touristique, s’est rendu avec une forte délégation dans la station balnéaire de Saly, ce vendredi.

 

Une délégation etait forte de plus de 40 éléments avec 21 agents de police, des éléments des Sapeurs-pompiers, les services d’hygiène, mais aussi le service régional du tourisme et la direction chargée de la réglementation touristique. 

 

‘’Notre visite d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la vaste opération que nous avons lancée le 18 septembre dernier, ici, au niveau de la Station balnéaire de Saly. Et nous sommes venus poursuivre les missions de contrôle, mais aussi continuer à inspecter les hôtels’’, a confié Ismaël Dione qui, au micro de Dakaractu, a fait le bilan de sa tournée, à la fin de la journée d’hier. 

 

‘’À l’issue de la première journée de visite, nous avons constaté des manquements qu’il faudra impérativement corriger. Notamment l’absence d’autorisation pour certaines structures d’envergure, la non-conformité de certaines autorisations pour les structures qui existaient bien avant le décret de 2005; par exemple, il y a toujours, l’autorisation du gouverneur, alors que depuis le décret de 2005, ils devaient se régulariser auprès des services du ministère’’.

 

Dans la liste des manquements relevés, il ajoute :  »l’absence d’équipements de premiers secours. Déjà pour ce qui est des extincteurs, on a vu qu’il y en a qui ne sont plus à jour. Et pour certaines structures, il n’y en a même pas. Cela est inacceptable parce que cela ne respecte pas les normes de sécurité’’.

 

Au niveau de l’hygiène aussi, des failles ont été relevées par le directeur de la réglementation touristique. ‘’Nous avons constaté, avec les agents du service d’hygiène qu’il y a des certificats médicaux d’aptitude à la manipulation qui ne sont pas renouvelés. Il y a également des sessions de désinsectisation qui devaient être faites, mais qui ne sont pas faites, de manière périodique. Et ceci est à corriger’’.

 

Ce qui peut porter un grand coup à la destination Sénégal

 

À l’en croire, l’hôtellerie, c’est la propreté, c’est l’hygiène, mais surtout la sécurité. Et que ‘’le non-respect de ces normes-là va porter un grand coup à la destination Sénégal’’. En ce sens, il a dénoncé les structures qui exercent dans la clandestinité et qui opèrent en marge de la réglementation touristique, n’ont pas été laissées en rade. Nous sommes toujours dans cette logique de tolérance zéro pour ne pas laisser ces structures ternir l’image de la destination Sénégal. Parce que, non seulement, c’est une concurrence déloyale pour les structures légalement constituées, mais c’est aussi un exercice illégal de la profession’’. Des faits répréhensibles qui, selon lui, mettent la vie de nos touristes et de nos visiteurs en danger.

 

 

Voilà autant de manquements qui, selon M. Dione, amènent l’État à vouloir ‘’renforcer le dispositif de contrôle au niveau de la Petite-Côte, mais aussi au niveau de tous les établissements du Sénégal’’.  

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous