Inculpation pour trouble à l’ordre public : La prophétie de Sonko

0

Ousmane Sonko avait décidé finalement de déférer à la convocation du juge pour éviter que le pouvoir ne lui colle le motif de trouble à l’ordre public, passible de six mois de prison.

Inculpé pour «trouble à l’ordre public», le leader de Pastef avait vu venir. Dans une déclaration, faite, hier soir, Ousmane Sonko affirmait qu’il se rendrait à la convocation du juge pour ne pas donner l’occasion au pouvoir de créer un autre dossier dans le dossier. «Ils veulent ajouter à ce dossier un autre dossier. On ne va pas leur donner l’occasion de le faire», soutient Ousmane Sonko. «Si je ne réponds pas à la convocation et même si je ne résiste pas, ils vont mobiliser la Bip, l’armée et la gendarmerie et créer des troubles et ils vont mettre sur mon dos le délit de rébellion et trouble à l’ordre public et évoquer le flagrant délit qui est puni de six mois. Et dans ce cas, ils vont noircir mon casier judiciaire», affirmait Sonko, ajoutant que le pouvoir a développé plusieurs pièges.

En effet, le leader de Pastef soulignait, hier, qu’en dehors du dossier de viol, le pouvoir a ouvert dans le 1er cabinet du juge Samba Sall un dossier concernant l’insurrection. Et  c’est dans ce cadre, qu’ils ont arrêtés 17 jeunes et il reste X qui est Ousmane Sonko. «S’ils réussissent leur coup, ils vont sortir le délit d’appel à l’insurrection», insiste le député, ajoutant qu’il n’a pas confiance en la justice, même s’il fait confiance à certains juges.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here