Moussa BALDE : « tout faire pour que d’ici à 2023 on puisse atteindre l’autosuffisance en riz »

0

 Le Sénégal peine à atteindre l’autosuffisance en riz qu’il s’est fixé comme objectif. Après l’échéance 2017, celle de 2019, le gouvernement vient de se fixer un nouveau délai.

Prenant part, ce jeudi 10 décembre 2020, à la deuxième conférence de presse du gouvernement au Building administratif Président Mamadou DIA, le ministre de l’Agriculture a tenté d’expliquer les obstacles avant d’étaler tout son optimisme pour 2023.

«Selon la FAO, le Sénégalais consomme en moyenne 90 grammes de riz blanc par jour. Si on prend la population sénégalaise dans son ensemble par rapport à ce taux, on devrait produire 1 million de tonnes de riz blanc et environ 1,6 million de tonnes de riz Paddy en 2017. Ce programme d’autosuffisance en riz couvrait 1 million de tonnes de riz de la Vallée du fleuve Sénégal et 600 mille autres tonnes. On a eu des problèmes à faire une double culture intégrale. Nous sommes en train de travailler pour que cette double culture dans la vallée soit une réalité. Dans le cadre du Pap 2A, le président nous a instruit de pouvoir tout faire pour que d’ici 2023 on puisse atteindre l’autosuffisance en riz», a soutenu Moussa BALDE.

Pendant ce temps, les entreprises productrices de riz, installées dans la vallée du fleuve Sénégal, continuent de déplorer le manque de soutien de l‘Etat.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here