Mesures barrières : Le ministre de l’Intérieur gâche les fêtes de fin d’année

0

De nouvelles mesures viennent d’être adoptées par les autorités publiques pour lutter contre une nouvelle vague de Covid-19. D’où la pertinence de cette décision prise, hier, par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome.

Qui, dans son arrêté rendu public tard dans la nuit, interdit toutes sortes de rassemblement. C’est ainsi qu’il a ordonné la suspension jusqu’à nouvel ordre d’activités dans des endroits tels que «plages, terrains de sports, les espaces publics, les salles de spectacle». Le document ministériel rend également obligatoire le port de masque de protection dans les lieux publics et privés. Il s’agit, énumère le document en possession de WalfQuotidien«les services de l’administration publique quel qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport public».

Selon l’autorité de la sécurité publique, la nouvelle mesure en application des arrêtés n°04066 et n°024068 du 05 octobre 2020 se justifie par une volonté de limiter la propagation de la covid-19. Lesquelles mesures, rappelle-t-il, aux populations restent en vigueur. Et que «toute violation de ces mesures sera punie par les peines prévues par les lois et règlements en vigueur».

Avec ce nouvel arrêté, Antoine Félix Diome gâche les fêtes de fin d’années. Sa décision est partie pour perturber la quiétude des managers d’évènements, en l’occurrence les artistes, tenanciers de bars et de salles de spectacle. En effet, elle est intervenue au moment où ces derniers sont en plein dans les préparatifs des fêtes de fin de l’année 2020. Et que de nombreux évènements et rencontres ludiques avaient été déjà programmés. Des publicités allaient bon train à travers les médias. Des commentaires de gens déçus polluent les réseaux sociaux.

walf-groupe.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here