Libertés provisoires : les célébrités « s’échappent » des maisons d’arrêt

0
 

La remise en liberté de Djidjack Diouf et celle de son présumé complice, auparavant, interviennent dans un contexte marqué par l’élargissement de plusieurs célébrités.

Ils sont poursuivis pour des faits aussi divers que variés. Cette vague de «déconfinement» pousse même certains esprits taquins à insinuer que leurs avocats devraient plutôt profiter de cette période de clémence de Dame justice, pour tirer d’affaires leurs clients. Djidjack suit les pas du promoteur Luc Nicolaï relâché avant lui, de même que Mamadou Diop dit Diop Iseg, le Pdg de l’école éponyme poursuivi pour «détournement et corruption de mineure», dans une sombre affaire de mœurs mettant sur la sellette la jeune fille de 17 ans, Dieynaba Baldé, tombée enceinte, dit-on, de ses œuvres.

Une affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets, malgré l’attente (secrète ?) entre les deux parties prenantes au procès. Avant Diop Iseg, Dame justice a aussi desserré l’étau autour de l’ex-député de l’Apr Seydina Fall dit Boughazelli. Accusé de trafic de faux billets, il a aussi été élargi dans les mêmes conditions, après plus de six mois de détention provisoire à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Une incarcération ponctuée, assurément, de plusieurs péripéties que l’intéressé compte lui-même dévoiler dans un futur immédiat. C’est dans cette même liste qu’il faut inscrire le benjamin de la bande à Alex et Ino, Pape Ndiaye, qui hume l’air de la liberté après 24 ans de détention sans interruption à Rebeuss d’abord puis au Camp pénal Liberté 6.

Last but not least, l’activiste Abdou Karim Guèye a été «déconfiné» avant l’expiration de sa peine de trois mois ferme ainsi que le détenu surnommé «Assassin» qui vient de rechuter, entre autres. A l’inverse, d’autres Sénégalais plus ou moins célèbres ont vu leurs demande formulées en ce sens rejetées ou leurs requêtes allant dans ce sens pas encore examinées par les juridictions compétentes. On peut citer en vrac : Dame Amar, Cheikh Mbacké Gadiaga, Papis Konaré, Assane Diouf, Hissène Habré et j’en passe. Que cache cette vague de libérations de célébrités après seulement un court séjour carcéral ?

WalfNet

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here