Les dessous de la libération de Djidiack Diouf

0

Poursuivi pour trafic de visas et de migrants, Djidiack Diouf, manager de la chanteuse Viviane Chidid Ndour, a obtenu une liberté provisoire accordée, jeudi 13 août 2020, par la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar. Une décision qui était sur toutes les langues, suite à la libération de son co-prévenu, Mamadou dit «Petit Mbaye», en début juillet de l’année en cours.

Arrêté et placé sous mandat de dépôt depuis le 12 février 2020 pour trafic présumé de visas Shenghen, Djidiack Diouf a bénéficié d’une liberté provisoire. Le manager de l’artiste-chanteuse Viviane Chidid a bouclé quatre mois de détention provisoire. La décision a été prise, jeudi 13 août 2020, par la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar. Incarcéré avec son présumé complice présenté comme le cerveau du réseau, Mamadou dit «Petit Mbaye» avait recouvré sa liberté au mois de juillet dernier. Une situation qui avait fait renaître de l’espoir chez les proches du manager qui crient victoire.

En effet, la première demande de mise en liberté provisoire du manager de la reine du «Djolof Band» avait été rejetée. C’est dans ces mêmes circonstances qu’il avait introduit et obtenu une liberté provisoire accordée par la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Dakar, la semaine dernière. C’était dans le cadre de l’affaire liée à l’achat de billets d’avion pour laquelle il était inculpé et placé sous contrôle judiciaire. Les faits remontent à 2017. D’après des sources, le mis en cause avait acheté le billet pour le compte d’une personne établie à l’étranger. Mais il s’est trouvé que ledit billet provenait d’un vol.

Par ailleurs, cette affaire est loin de connaitre son épilogue. Dans le dossier, le nom de la chanteuse et ex-épouse de Bouba Ndour, Viviane Chidid avait été cité. Cette collaboratrice de Djidiack avait été auditionnée dans le cadre de l’enquête. Pour l’heure, l’instruction suit son cours. Par conséquent, un procès est toujours dans l’ordre du possible.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here