Le poste de Premier ministre officiellement hotté de l’architecture institutionnelle Sénégal

Fin de règne de Bonne Abdallah Dione en tant que Premier ministre du Sénégal. En effet, notre pays n’a plus officiellement de Premier ministre depuis la promulgation ce mardi 14 mai 2019 de la loi constitutionnelle portant notamment suppression du poste de Premier ministre.

« Monsieur le président de la République a promulgué ce jour la loi constitutionnelle portant notamment suppression du poste de Premier ministre », a annoncé la Présidence dans un communiqué parvenu à la presse.

« Le chef de l’Etat a également pris ce jour le décret n o 2019-904 portant composition du gouvernement. Il a ainsi renouvelé sa confiance aux ministres et secrétaires d’Etat en fonction avant la révision constitutionnelle », rapporte le document signé de la porte-parole du gouvernement.

Le projet de loi portant révision de la Constitution qui a consacré la suppression du poste de Premier ministre, a été votée le samedi 4 mai par une écrasante majorité des députés, avec 124 voix pour et 7 contre. Au total 7 abstentions avaient été dénombrées sur 138 votants.

« Cette réforme envisagée va permettre au président de la République d’être en contact direct avec les niveaux d’application, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques publiques », avait expliqué Malick Sall, ministre de la Justice dans le rapport général du projet de loi remis à la presse.

La suppression du poste de Premier ministre devrait également permettre d’économiser quelque 193 milliards de FCFA dans les quatre prochaines années, lit-on encore dans l’exposé des motifs

A cet effet, avait-t-il précisé, il s’avère opportun d’écourter les processus administratifs jusque-là centrés autour du président de la République.

Le Garde des sceaux avait également assuré que cette réforme se justifiait « amplement » compte tenu du temps court dont dispose maintenant le président de la République avec la réduction du mandat de 7 à 5 ans.

Au total, treize Premiers ministres se sont succédé à la tête du gouvernement du Sénégal depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale.

Mahamad Boun Abdallah Dionne en poste depuis le 06 juillet 2014, est ainsi la treizième et dernière personnalité à occuper cette fonction. Avant lui, douze personnes ont eu à l’occuper depuis l’indépendance du Sénégal.

Habib Thiam et Moustpha Niasse ont à deux reprises été nommés à la tête du gouvernement.

Voici la liste des Premiers ministres qui se sont succédé à la tête du gouvernement sénégalais depuis 1960.

Mamadou Dia (07 septembre 1960-17 décembre 1962)

Abdou Diouf (28 février 1970 au 31 décembre 1980)

Habib Thiam (01 janvier 1981 au 02 avril 1983)

Moustapha Niasse (05 avril 1983 au 1er mai 1983)

Habib Thiam (07 avril 1991 au 03 juillet 1998)

Mamadou Lamine Loum (03 juillet 1998 au 31 mars 2000

Moustapha Niasse (01er avril 2000 au 03 mars 2001)

Mame Madior Boye (03 mars 2001 au 04 novembre 2002)

Idrissa Seck (du 04 novembre 2002 au 21 avril 2004)

Macky Sall (du 21 avril 2004 au 19 juin 2007)

Cheikh Hadjibou Soumaré (19 juin 2007 au 30 avril 2009)

Souleymane Ndéné Ndiaye (du 30 avril 2009 au 03 avril 2012)

Abdoul Mbaye (du 03 avril 2012 au 01er septembre 2013)

Aminata Touré (du 01er septembre 2013 au 04 juillet 2014)

Mahamad Boun Abdallah Dionne depuis le 06 juillet 2014

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here