Le Sénégal occupe la 111ème position du classement des pays les plus attractifs

Malgré les nombreuses mesures prises depuis 7 ans et les investissements, le tourisme sénégalais régresse. Le pays de la Téranga est au bas de l’échelle dans le classement des pays les plus attractifs pour les touristes. Selon le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, «notre pays est classé à la 111ème position par le forum économique mondial».

«Nous avons des pas importants à franchir pour développer notre tourisme». Le nouveau ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, qui présidait, hier, le lancement des travaux de classement des établissements hôteliers du Sénégal reconnaît l’ampleur du travail qui l’attend.  Pour se faire on ne peut plus explicite, il ajoute : «Nous avions eu 1 million 300 mille touristes en 2017 qui ont généré 482 milliards de francs Cfa sur un marché mondial de 1 400 milliards de dollars. Ce qui signifie que nous avons moins d’un milliard de dollars»  sur ce pactole. «Lorsqu’un pays est à la 111ème position et capte moins d’un milliard de dollars du marché mondial, cela veut simplement dire que nous devons nous mobiliser, gouvernement, acteurs et citoyens, pour permettre à notre pays de capter sa part dans ce marché extrêmement important», ajoute le ministre.

Position également partagée par le doyen Papa Abdoul Niang, membre de la Commission des enquêteurs pour le classement des établissements touristiques. «Au niveau mondial, il faut comprendre que le Sénégal n’est pas un pays développé et industrialisé. Ce qui fait que nous avons des difficultés à gagner des parts de marchés. Le tourisme se construit dans la durée», souligne l’expert. Qui a également insisté sur les problèmes sécuritaires. «Le premier écueil est le défi sécuritaire. La crise malienne et les menaces terroristes plombent le développement du tourisme dans l’espace. Lorsqu’ il y a crise, les gens ne voyagent pas. Les pandémies et autres crises liées à la santé plombent également le développement du tourisme», a développé l’expert.

Qui ajoute : «Malgré cela, on a une marge de progression de 5 à 6 %. Le Sénégal à lui seul fait la moitié des performances des pays qui composent l’espace Uemoa».  910 établissements touristiques recensés Malgré que le mauvais classement du Sénégal qui pointe à la 111ème place mondiale, il y a une certaine amélioration du plateau par la création de 910 établissements touristiques (hôtels, motels, auberges…) sur l’ensemble du territoire national.

Tous les 5 ans, la réglementation impose de visiter les hôtels par rapport au degré de conformité. «Nous sommes régis par la norme Cedeao qui harmonise les produits touristiques. Nous sommes leaders dans l’espace Uemoa et faisons partie des 3 leaders de l’espace Cedeao. Cette mission de classement des établissements touristiques est essentielle pour l’attractivité et la visibilité de l’offre touristique. Cette mission permettra d’aligner notre offre touristique sur les standards internationaux. Cela va améliorer l’attractivité des sites touristiques», dit le ministre du Tourisme.

A l’issue de ce classement,  menace le ministre du Tourisme, «s’il s’avère qu’il y a des écarts qui sont constatés au regard des normes que nous souhaitons avoir au Sénégal, nous proposerons à ces établissements des mises à niveau à travers des crédits hôteliers et à travers d’autres structures de l’Etat comme le Bureau de mise à niveau mais aussi avec les banques comme la Banque nationale de développement économique (Bnde) pour avoir une mise à niveau qui leur permet d’aligner leurs offres sur le niveau international».

Quant à Moustapha Kane du secteur privé touristique et hôtelier, il estime que le classement fait partie des éléments essentiels pour donner la cartographie de l’industrie hôtelière. «Cela donne l’occasion de faire le point sur les différentes typologies du secteur d’hébergement à travers des catégories et des éléments de normes. Le dernier classement date de 5 ans, nous l’avions fait pour Dakar et Thiès. Cette année, nous allons le finaliser au niveau national», promet-il.

Walfnet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here