La « LD debout » dénigre la réforme constitutionnelle voulue par Macky Sall

La réforme constitutionnelle est « une consolidation et le parachèvement de l’installation d’une dictature » au Sénégal selon la « LD debout ». En effet, le Secrétariat Exécutif National de la « LD debout» est, semble-t-il, déjà hors-jeu pour participer au dialogue national qu’a invité le Chef de l’Etat Macky Sall. Il a regretté le projet de « révision constitutionnelle, sans débat, ni concertations à aucun niveau » engagé par le leader de l’APR, pour, « à sa seule guise, modifier unilatéralement le régime politique en vigueur et ainsi imposer une nouvelle gouvernance solitaire et personnalisée ».

Ce qui lui fait dire que cet appel au dialogue, ressassé depuis un certain temps à l’occasion de chaque sortie publique, n’est  ni plus, ni moins qu’une pure duperie. « D’ailleurs, tous les observateurs avertis et sérieux peuvent le constater : lorsqu’il s’agit de questions essentielles telles que le gaz et le pétrole ou l’implication outrancière de la famille dans la gestion de l’Etat, soit il décide en solitaire, soit il occulte le débat » lit-on dans leur communiqué.

Selon cette frange de la LD, qui a rejoint le rang de l’opposition, suivant, en effet, un cheminement stratégique pleinement assumé, après avoir cassé et neutralisé toutes les forces progressistes, démocratiques et citoyennes du pays, cette dernière initiative permettra au Président Macky Sall, sans nul doute, de disposer désormais de tous les leviers de pouvoir de l’Etat et de la Nation, entre ses mains, lui tout seul. « La réforme ainsi engagée viendra consolider et parachever l’installation d’une dictature, certaine au Sénégal » accusera-t-elle.

La LD Debout de mettre au même rang de fourberie, l’appel tonitruant à la responsabilité, au civisme et à la citoyenneté, à la salubrité  publique et au désencombrement de la voie publique, adressé aux sénégalais et plus particulièrement aux jeunes. « Il est le seul tristement célèbre responsable politique à avoir désobligé les membres d’un bureau de vote pour accomplir  un devoir dit « citoyen » par la force des muscles de ses gardes – corps alors qu’il n’avait pas les documents requis pour accomplir cet acte ! »

La LD – Debout enfin, d’appeler à la mobilisation générale et milite pour un sursaut national des progressistes et des patriotes, éparpillés dans plusieurs organisations, devenues sans envergure, ni épaisseur, atomisées qu’elles sont, par l’action de neutralisation des forces politiques et citoyennes, entreprises par le régime actuel, pour un seul et unique objectif : construire des blocs politiques forts capables de porter, dans l’unité d’action, le combat pour faire face à une dictature certaine qui ne se fixe plus aucune limite : ni légale, ni morale, ni éthique.

Les LD d’adresser le même appel pressant à tous les militants progressistes qui ont subi le même sort dans leurs organisations respectives pour les mêmes raisons, et plus généralement, aux patriotes, notamment aux acteurs des Assises nationales, pour bâtir  ensemble, dans un élan nouveau et solidaire, une véritable force politique crédible, adossée aux masses populaires et aux travailleurs, au tour notamment des conclusions des Assises Nationales, qui restent à ce jour la plus grande commande citoyenne au Sénégal, comme alternative au libéralisme et aux nouvelles formes d’entreprenariat politique « émergentes » des prédateurs des ressources du pays.

DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here