Lutte contre le VIH/SIDA : les jeunes invités à avoir un réflexe de protection

Les jeunes sont appelés à épouser un réflexe de protection pour mieux avoir « une sexualité responsable ». C’est ce qu’a déclaré le directeur technique de l’Alliance nationale des communautés pour la Santé (ANCS), Massogui Thiandoum.

« Il est important, a-t-il dit, d’offrir aux jeunes un réflexe de protection, mais aussi de disposer de l’ensemble des informations requises pour bien gérer une sexualité responsable ».

Il s’exprimait ainsi, jeudi, à la clôture d’un atelier régional d’orientation et de planification des interventions des organisations partenaires issues des pays de mise en œuvre du Projet KORA-DUB organisée par l’ANCS.

Cette rencontre a vu la participation de l’UNESCO, du Réseau africain de l’éducation de la santé (RAES), des Ong Alliance burundaise contre le Sida (ABS) et Réseau National des Jeunes vivant avec le VIH (RNJ+), ainsi que de l’Initiative Privée et communautaire de lutte contre le SIDA du Burkina Faso.

Selon le directeur technique de l’ANCS, le projet va prendre en compte l’aspect prévention via une application qui va donner beaucoup d’informations permettant aux jeunes d’avoir l’ensemble des informations dont ils auront besoin pour mieux gérer leur sexualité

« C’est pourquoi, nous avons pensé qu’il était important dans le projet d’utiliser l’Internet, les technologies de l’information et de la communication pour permettre aux jeunes qui les utilisent d’accéder à l’information », a-t-il dit.

Dans l’application, il sera développé un volet sur les droits, a-t-il encore relevé.

« Cela leur offrira la possibilité de savoir ce que la loi prévoit en termes de sanction pour les personnes qui seraient auteurs de violences basées sur le genre ou de violence sexuelle », a précisé Massogui Thiandoum.

Kora-Dub vise à améliorer l’accès des jeunes populations clés à des services VIH et SSR de qualité et intégrés dans quatre pays : Burkina Faso, Burundi, RDC et Sénégal.

Il est financé par Expertise France à travers l’Initiative 5%, pour permettre un partage d’expériences et d’apprentissage Sud-Sud.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here