Appel du PS aux exclus : la vidéo qui confirme Abdoulaye Wilane exhibée

Dans une vidéo dont WalfQuotidien a obtenu copie, Ousmane Tanor Dieng affirme qu’il n’y a pas de problèmes particuliers pour le retour des bannis. Suffisant pour Ousmane Tanor Dieng de demander aux socialistes qui lui sont restés fidèles d’accueillir «à bras ouverts» les exclus qui désirent regagner les rangs du parti. Il a bel et bien appelé, lors de la réunion du Bureau politique du parti, de samedi dernier, les socialistes exclus à revenir dans le parti.

«J’ai reçu plusieurs fois Banda Diop (maire de la commune de Patte d’oie et ancien partisan de Khalifa Sall, Ndlr), nous avons discuté, on a élaboré ensemble une stratégie et je crois que cette stratégie a été d’une grande importance sur les résultats que nous avons obtenus à la Patte d’oie et globalement dans le département de Dakar. Je voudrais une fois de plus louer son courage et saluer sa détermination et lui dire effectivement que cette Maison Léopold Sédar Senghor est la nôtre. Elle reste ouverte à tous les camarades qui, à un moment ou à un autre, l’ont quittée et en ont été exclus. Ils peuvent revenir, il n’y a pas de problèmes particuliers», a déclaré Ousmane Tanor Dieng.

Des propos qui ont déclenché des applaudissements nourris des militants, venus en nombre important. «Parce que dans la vie politique, il faut faire preuve de générosité. C’est bien d’être resté et je félicite nos camarades pour cela et ceux qui étaient partis s’ils veulent revenir, qu’on les accueille à bras ouverts, c’est ce qu’il faut faire», a-t-il encore dit sous un tonnerre d’applaudissements. «C’est comme cela que fonctionne les partis politiques de toute façon», a insisté encore le secrétaire général du Ps. «Tous les camarades exclus peuvent revenir, il n’y a pas de problèmes particuliers»Cette déclaration d’Ousmane Tanor Dieng conforte Abdoulaye Wilane, le porte-parole du Ps qui avait relayé ces propos, avant d’être contredit par son adjoint Moussa Bocar Thiam.

En effet, dans un entretien accordé à WalfQuotidien et paru hier, le porte-parole adjoint du parti déclare : «Nous n’avons jamais demandé aux exclus de revenir dans le parti. Je précise qu’il n’y a pas d’appel aux ex camarades. Maintenant, si les camarades exclus manifestent, de manière sans équivoque, leur volonté de réintégrer le parti, nul ne peut s’y opposer, parce que nous sommes un parti ouvert. Et à ce moment-là ces cas seront étudiés et les décisions appropriées seront prises. Mais le Ps n’est pas dans une dynamique de «démarchage», si vous me permettez l’expression, d’ex-camarades. Ceux qui veulent réintégrer le parti savent où ils doivent passer pour revenir, mais le parti n’est pas dans une dynamique de reconquête de camarades exclus».

«C’est pourquoi je suis même surpris d’entendre un exclu poser des conditions pour son retour;  c’est vraiment mal comprendre la démarche du parti. J’étais présent du début à la fin de la réunion et c’est la position du Ps. Maintenant, des gens responsables peuvent avoir leur propre position, leur propre lecture, mais la réintégration de ces ex camarades n’a pas été à l’objet du Bureau politique», dit-il encore.Sur sa page facebook, Alpha Bayla Gaye, responsable de Vision socialiste affirme que depuis samedi la presse et certains analystes «pédalent dans le vide» sur cette affaire de retrouvailles au Ps.

En effet, à en croire ce haut cadre du Ps connu pour ses positions très conciliantes, personne n’a demandé en Bureau politique un retour de quiconque. «Ce point n’a pas formellement été abordé donc pas traité. Le Secrétaire général n’a fait que constater la présence d’un ‘ex-camarade’ dans la salle et en homme responsable il a clairement indiqué que la vie politique est ainsi faite (de séparations et de retrouvailles) et qu’il ne faut pas qu’on soit fermé à l’idée que ceux qui veulent revenir soient réintégrés si lui-même l’agrée. Donc, il n y a pas de quoi aller rendre compte en prison à qui que ce soit», écrit-il, ajoutant que le Ps est resté debout et le sera pour toujours.

«Nous ne sommes demandeur en rien. Le Ps est dans Bby (la dynamique collective gagnante) et Tanor reste le maître à bord car c’est notre volonté», martèle encore le responsable de Vision socialiste. «Par ailleurs, je pensais que cette confusion allait profiter à certains pour se remettre en cause après leurs multiples défaites. Personnellement, je suis pour l’ouverture et si nécessaire les retrouvailles mais pas à n’importe quel prix. Qu’à cela ne tienne que chacun continue sa voie», conclut le coordonnateur des cadres du Ps et de Benno Bokk Yaakaar. En réaction à ces propos, Banda Diop affirme que l’alternative pour tous les camarades est l’unité et la cohésion. «Je voudrais si possible vous exprimer ma considération et vous demander d’enlever l’appellation ‘ex camarade’. À ce titre j’invite solennellement la présidente Aïssatou Fall et tous les camarades à statuer sur cette main tendue du président pour les conquêtes futures», dit-il.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here