89 migrants clandestins interpellés à Dionewar

0

Les candidats à l’émigration clandestine ont encore repris leurs activités après plusieurs mois de répit. Ainsi, des candidats africains, au nombre de 89 personnes, ont été interpellés lundi 11 mars 2019 sur l’île de Dionewar par la gendarmerie de Fimela, dans la région de Fatick (ouest), a-t-on appris de source sécuritaire.

En provenance de la Casamance, la zone méridionale du Sénégal, plus précisément des environs d’Elinkine, un village de pêcheurs situés à une dizaine de kilomètres de la commune d’Oussouye, ces 89 candidats à l’émigration clandestine vers l’Europe, parmi lesquels deux femmes, ont été interpellés à bord d’une embarcation, a indiqué la même source ayant requis l’anonymat.

« Sur le trajet, leur embarcation a connu des difficultés avant d’échouer sur l’ile de Dionewar, une des îles du Saloum, obligeant ainsi les populations insulaires à alerter la gendarmerie qui est intervenue sans trop de difficultés sur les lieux », a-t-elle expliqué.

39 des personnes interpellées sont de nationalité sénégalaise, 41 parmi eux sont des Ghanéens, contre 5 Gambiens, 3 Siérra-Léonais et 1 libérien, a-t-elle précisé.

Selon la même source, 50 des 89 personnes interpellées se trouvaient dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Fimela pour les besoins de l’enquête ouverte, 39 ont été transférés à la brigade de Fatick.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here