Plan de sabotage d’Abdoulaye Wade : le boycotteur boycotté ?

Ne ratez pas!

Depuis son retour de Versailles le pape du Sopi ne cessait de menacer l’organisation de la présidentielle de 2019 avec son plan de sabotage qu’il avait dans ses valises.

Sa volonté de déchirer les bulletins de vote ou de casser les urnes les jours du scrutin a été annulée. Puisqu’aux dernières nouvelles Me Wade s’est fendu d’un communiqué pour renoncer à ce plan de sabotage. Dans ce communiqué l’ancien Président de la République dit avoir été dissuadé par des Chefs d’Etats voisins mais aussi des guides religieux du pays. C’est bien possible.

 Cependant, certains observateurs du champ politiques établis au Fouladou y voient autres choses. En réalité, disent—ils, «  le plan de sabotage du Pape du Sopi n’a pas trouvé de parrain ». La preuve, «  aucun des cinq candidats en lice ne s’est prononcé dans le sens de le soutenir   ».

D’ailleurs, ce plan a même fait l’objet d’attaque par une vague de réprobations en provenance des acteurs de la  société  civile qui ont violemment critiqué cette attitude « insurrectionnelle » de l’ancien Président de la République.

Dans le même sillage, les femmes de BBY ne sont pas reste. Elles avaient invité le patron  du PDS à faire venir sa propre fille Sindiély pour venir diriger cette révolte au lieu d’envoyer seulement des enfants d’autrui au charbon.

Au même moment le rappel à l’ordre pressant de l’Etat qui n’entend pas du tout tolérer  que des personnages viennent perturber le processus électoral en cours. Ce qui s’est traduit sur le terrain par le renforcement des dispositions sécuritaires pour parer à toute éventualité.

 Conséquence, Me Wade est surveillée comme du lait au feu. Est-ce  pour renforcer sa sécurité ou veiller à ce qu’il ne puisse pas dérouler son plan de résistance ? Chacun  y va de son appréciation.

En somme « la bombe de Wade » mise au point pour empêcher la tenue des élections a été « anéantie » par une l’attitude de rejet adoptée par les citoyens sénégalais.

Toutes choses qui font que certaines personnes croient dur comme fer que  « le candidat du boycott a été finalement boycotté ».

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous