La visite émouvante de Abdoulaye Wade chez Sidy Lamine Niass

Le Secrétaire général national du Parti démocratique Sénégalais, Me Abdoulaye Wade qui psalmodie des versets et des chants  coraniques à couper le souffle à ceux qui étaient au domicile du défunt PDG de Wal Fadjiri, Sidy Lamine Niass, vu la sensation que cela procure le fait d’entendre Wade chanter. L’ancien Président était, mardi 19 février 2019 au chez Sidy Lamine Niass pour présenter ses condoléances à la famille du défunt PDG du groupe Wal Fadjri.

Voix tremblotante à faire froid dans le dos… Les qualificatifs n’auront pas  suffi pour exprimer ou décrire ce qu’Abdoulaye Wade a fait ressentir, hier, au domicile de Sidy Lamine Niass, lors de la présentation des condoléances. Comme qui pleurait, Me Wade qui boucle la visite funéraire par une prière, a fait sensation. Abdoulaye Wade a fait le déplacement pour présenter, en  personne, ses condoléances à la famille éplorée. Bonnet rouge, écharpe  blanche, boubou bleu, il est à l’avant du salon, bien entouré. A ses côtés, les membres de la famille, les représentants du personnel du groupe Wal Fadjri, les  politiques et  les militants.

Quasi affaiblie de la voix, Abdoulaye Wade rappelle que Sidy Lamine Niass et son frère Ahmet Khalifa Niass sont deux valeurs au Sénégal. Il révèle qu’il n’hésite pas à solliciter l’aide auprès des Niass pour comprendre les  écrits religieux. Abdoulaye Wade dit avoir également connaissance des écrits  religieux grâce à son marabout Makhoury Dièye. «Je n’ai pas laissé le  Coran, j’apprends toujours des autres», assure-t-il. En ne manquant pas de  reconnaître les «problèmes pas graves» qui n’ont pas empêché qu’ils se  retrouvent la plupart du temps. Cela a été une occasion, pour Me Wade, de demander à ceux qui s’engagent à enseigner les écrits religieux à les faire sérieusement.

A l’attention de Me Cheikh Niass, fils aîné du défunt et avocat inscrit au barreau de Paris, Abdoulaye Wade a partagé ceci : «je suis partout, suis  libre, c’est important pour un bon avocat, de défendre le droit, la vérité, d’éviter les compromis compromettants». Cheikh Niass a vu, pour sa part, à travers cette visite «une considération pour Sidy Lamine Niass». Ce qui, d’après le jeune Niass, est la preuve de l’amitié de Me Wade pour Sidy Lamine Niass.

Appuyant le jeune Niass, Oustaz Assane Diouf a rappelé qu’Abdoulaye Wade avait déjà envoyé une délégation conduite par Omar Sarr du Pds.  D’après M. Diouf, «Sidy Lamine Niass témoignait de l’humanité et de la soif de connaissance de Abdoulaye Wade ». Poursuivant, le chef du Desk religion de Walf–Tv, Assane Diouf, assure que la disparition de Sidy lamine Niass n’affecte en rien la continuité du travail au sein du groupe Walf Fadjri. «Avec Sidy Lamine Niass, c’est la continuité pas la rupture», scande-t-il en substance. Avant  de saluer la  visite de Me Wade  au  nom  du personnel de Walf. D’après M. Diouf, «cela  est  une grande symbolique pour  la  famille».

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here