KOLDA : La campagne de résistance de Wade fait débat au sein de la classe politique

En caravane  à Kolda, le président de l’UCS a réagi par rapport au plan de sabotage de la présidentielle proposé par  le Pape du Sopi.

« Je ne suis pas là pour commenter les propos de Me Abdoulaye Wade  qui n’est pas candidat », a laissé entendre Abdoulaye Baldé après un rire un peu moqueur. Il poursuit qu’ « il appartient à l’Etat  de garantir la sécurité de cette élection ».

Ce même jour du samedi 16 février, Le président du Réseau des Universitaires Républicains,  en campagne au Fouladou,  parle plutôt d’ « une farce de mauvais goût ».

Pour Pr Moussa Baldé « c’est vraiment regrettable d’entendre de tels propos de quelqu’un qui se dit bâtisseur  de la démocratie sénégalaise ». Avant de poursuivre : «  Si les élections auxquelles il a participé avaient été sabotées ou boycottées, il ne serait jamais Président de la République »

Non sans se féliciter de l’état actuel de la démocratie sénégalaise qui, de l’avis du Président du Département de Kolda est « en marche ». C’est pourquoi, dit-il, « ce ne sont pas les délires d’un ancien Président de la République,  fut-il quelqu’un que je respecte beaucoup, qui vont changer la donne ».

Le patron du RUR croit dur comme fer que cet appel  de Wade n’aura pas un écho favorable. Car, « les sénégalais ont d’autres préoccupations ». La preuve, « ils sont  en train de suivre les candidats pour choisir le meilleur dimanche prochain ». « Et le meilleur choix, c’est Macky Sall », a-t-il conclu.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here