mercredi, avril 17, 2024

L’offre de la société sud-africaine Traxtion sera défendue par DBF

Ne ratez pas!

Un soutien de taille pour la société sud-africaine Traxtion. En effet, l’administrateur général de Dakar Bamako Ferroviaire Kibily Touré s’est engagé à défendre auprès des Etats du Mali et du Sénégal, l’offre de la société sud-africaine Traxtion de louer 12 locomotives neuves à l’entreprise de chemins de fer sénégalo-malienne.

« L’Administrateur général s’est engagé » à défendre cette offre « devant les plus hautes autorités politiques sénégalaises et maliennes », annonce un communiqué du service de communication de M. Touré, rendu public jeudi à l’issue de pourparlers avec le président de Traxtion, James Holley.

La rencontre a été élargie à des dirigeants et travailleurs de DBF qui ont pu débattre avec les membres de la délégation sud-africaine.

Pour le patron de DBF, l’offre sud-africaine est « à la mesure des États du Mali et du Sénégal ».

La société sud-africaine propose de « livrer une flotte de 12 locomotives à DBF, sur la base d’un contrat de location avec maintenance et entretien, assorti d’une option de rachat ».

Traxtion est présentée comme le « géant sud-africain des rails » et « l’un des plus gros opérateurs mondiaux de locomotives ».

« Gestionnaire d’une flotte de 900 locomotives, Traxtion est également en charge des chemins de fer en Tanzanie, en Zambie et au Mozambique ».

Selon le communiqué, avec cette proposition, DBF profitera d’une formation et d’un renforcement de capacités de son personnel.

La compagnie binationale sénégalo-malienne Dakar Bamako Ferroviaire avait déjà eu des pourparlers avec des entreprises françaises et américaines, relève-t-on de même source.

  1. Touré s’était aussi entretenu avec les autorités chinoises, en fin janvier dernier, de même DBF attend-il la « visite imminente » d’investisseurs turcs dans « les tous prochains jours ».

Le communiqué évoque l’engagement « d’autres entreprises étrangères puissantes aux côtés de DBF, pour le confortement de la voie ferrée ».

A la tête de DBF depuis octobre 2018, Kibily Touré propose un plan de sauvegarde d’urgence (PSU), d’un coût de 20 milliards de francs CFA, pour relancer l’activité de l’entreprise, à l’arrêt depuis maintenant sept mois.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Gaza: les négociations « piétinent » selon le médiateur qatari

Les négociations visant à faire cesser les hostilités dans la bande de Gaza et à libérer les otages israéliens...

Notre sélection pour vous