Avec son A330-900: Air Sénégal va à la conquête du réseau intercontinental

Le Président Macky Sall a réceptionné hier le nouvel avion de la compagnie Air Sénégal, A330-900 Neo qui va desservir Paris, à partir d’aujourd’hui. Cet appareil, baptisé «Casamance», s’ajoute aux quatre autres avions qui composent la flotte. Un autre appareil, un Airbus 333-900 qui sera dénommé «Sine Saloum» est attendu au cours de l’année 2019.

C’est à 13h35 que l’avion A 330-900 Neo a atterri sur le tarmac de l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass (Aibd), sur la partie réservée aux vols présidentiels. C’est le morceau «Esprit Téranga» du chanteur Baba Maal qui a accueilli cet appareil construit par le groupe européen Airbus et d’une capacité de 290 sièges. L’avion est arrosé, à son atterrissage, par deux camions d’eau comme pour le bénir. Sur les deux façades de cet l’appareil peint aux couleurs nationales, il est inscrit «Esprit Téranga» et«Casamance», nom donné à l’avion par le Président Macky Sall. Après quelques minutes de réglage, les membres de l’équipage descendent de l’aéronef et rejoignent le public. Ils laissent la place aux autorités qui se mettent à bord pour effectuer une visite de quelques minutes. Le chef de l’Etat est accompagné du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, du président du Hctt Ousmane Tanor Dieng, de la Première Dame et de quelques membres du corps diplomatique accrédités à Dakar. Ils écoutent attentivement les explications des responsables d’Airbus, du commandant de bord, le sénégalais Cheikh Seck et de son co-pilote. Pour le Président Macky Sall, c’est la première fois que le Sénégal possède en pleine propriété un aéronef de cette dimension, à la pointe de la technologie et de l’innovation. «Cette nouvelle acquisition vient renforcer la flottede la compagnie Air Sénégal déjà composée de deux ATR 72 600 neufs et qui comprendra en moyen terme sept aéronefs avec la livraison du deuxième Airbus330 900 Neo, Sine Saloum et d’un troisième construit par la même entreprise, un 319 durant l’année 2019», a affirmé le chef de l’Etat. Pour Macky Sall, la compagnie nationale est désormais outillée pour engager l’exploitation de son réseau international. «Désormais, nous confortons la vocation de notre pays, de par son positionnement géographique, d’être un hub aérien à la croisée des voies intercontinentales comme Paris, New York, Sao Paulo, Londres et Dubai. Cette vocation correspond aussi à une vision ambitieuse et rationnelle de ce que doit être le Sénégal émergent.C’est-à-dire le meilleur pour le pays, un Sénégal audacieux qui progresse et qui travaille. Et ceci, avec un aéroport moderne aux meilleurs standards internationaux».

SÉCURITÉ, CONFORT, MODERNITÉ

«En matière de trafic, il est logique de travailler à positionner le Sénégal comme un hub aérien qui va nous ouvrir au reste du monde », a indiqué le chef de l’Etat qui soutient avoir pris pris le temps de procéder aux études nécessaires en s’entourant des meilleures compétences dans ce domaine afin de tirer les leçons les échecs du passé. «Avec cet avion, la compagnie va s’engager dans la desserte intercontinentale dont Paris. Le transport aérien est exigeant avec une marge de manœuvre qui laisse peu de place à l’erreur et aucune à l’improvisation. C’est pour cette raison que nous avons pris notre temps et porter notre choix sur deux aéronefs de dernière génération qui allient modernité, sécurité, efficience et confort. Des paramètres qui sont essentiels pour relever le défi de la compétition en matière de trafic aérien», a lancé Macky Sall. Par ailleurs, le chef de l’Etat a demandé à son gouvernement de travailler rapidement à la rénovation et à la certification aux normes internationales de l’aéroport de Cap-Skiring en attendant la reconstruction totale de celui de Ziguinchor et de la mise aux normes de ceux de Kolda et de Sédhiou. Cinq autres aéroports seront également reconstruits dans le cadre du Programme de Réhabilitation des Aéroports du Sénégal (PRAS) lancé en décembre dernier pour un coût de 98 milliards FCFA. Il s’agit de ceux de Saint-Louis, de Matam-Ourossogui, de Ziguinchor, de Tamabacounda et de Kédougou.

ESPRIT PATRIOTIQUE

En marge de la cérémonie, le chef de l’Etat a salué la réception de cet appareil dont le Sénégal est le premier acquéreur sur le continent africain. «Voilà un bel exemple de partenariat qui correspond à l’Afrique que nous voulons construire, une Afrique debout, une Afrique confiante et ambitieuse, optimiste qui est résolument tournée vers l’émergence et la modernité», a soutenu le Président Sall qui a exhorté le Secrétaire général du gouvernement à veiller chaque fois que possible à faire voyager les agents de l’Etat par la compagnie nationale.

«Une émergence prend son envol dans l’esprit patriotique», dit-il. Le président de la République a justifié le choix du nom donné à l’avion par une aspiration forte au développement inclusif axé sur la valorisation des terroirs.«La belle et rayonnante Casamance nous offre son miroir reluisant pour refléter l’image de la Téranga sénégalaise dans les destinations internationales d’Air Sénégal», explique-t-il.

( Amadou THIAM ) / l’AS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here