La Chambre de Métiers de La Creuse en France œuvre pour le développement de l’artisanat à Kolda

Une mission de la Chambre de Métiers et d’Industrie de la Creuse (France) a entamé une visite de travail ce 9 janvier à la Chambre de Métiers de Kolda.

C’est pour aider à la mise place d’une plateforme technique d’appui aux artisans de Kolda afin de renforcer leurs capacités et améliorer l’accès à la commande publique, a expliqué le Président de la Chambre de Métiers de la Creuse,  Gilles BEAUCHOUX par ailleurs chef d’entreprise spécialisée en froid et climatisation. C’est à l’occasion de la conférence de presse tenue dans l’enceinte du village artisanal.

A en croire cet hôte du Fouladou, « l’objectif premier de notre visite, c’est de construire ensemble une plateforme qui répond aux besoins des artisans Koldois, mais aussi à ceux de notre région La Creuse puisque nous avons des similitudes. Car, nous sommes aussi en zone rurale où on a parfois les mêmes difficultés pour atteindre les marchés publics ». En somme, « nous sommes là pour un échange gagnant-gagnant d’idées entre nos deux structures » pour développer l’artisanat à travers cette plateforme, a-t-il précisé.

La plateforme a été présentée par les initiateurs comme étant une structure technique et administrative qui aura pour missions principales de « renforcer les capacités des artisans sur les nouvelles techniques, la réactualisation de connaissances et de savoirs faire » entre autres. Elle sera aussi un espace d’apprentissage –formation pour les plus jeunes sur des aspects technologiques des métiers de l’artisanat.

En outre, elle sera un centre de ressources techniques pour les artisans ainsi que  la tête de pont pour l’accès aux marchés. Dans ce sillage, la plateforme va assurer le portage de dossiers de soumission aux marchés publics dont l’exécution se fera sous sa supervision et son encadrement.

Toutes choses qui font que le Président de la Chambre de Métiers de Kolda  se félicite de ce partenariat avec la Creuse. Un partenariat qui, de l’avis de Monsieur Aladji Ndiaye va « contribuer à faire changer le visage de l’artisanat dans cette partie sud du pays à travers cette plateforme technique ».

Une plateforme dont la mise en place est en train de se faire en collaboration avec l’ONFP et  qui, précise-t-il,  va s’intéresser pour le moment à « la menuiserie, la fabrication de matériel agricole et la couture-confection »

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here