Affaire du directeur bastonné : les enseignants de Kolda ont observé un débrayage ce 9 janvier

Les enseignants du département de Kolda ont observé un débrayage ce mercredi 9 janvier à partir de 9 heures. C’est pour protester contre ce qu’ils appellent « l’agression barbare du directeur de l’école élémentaire de Saré Kémo » dans la commune de Kolda. Ce débrayage est suivi d’une assemblée générale tenue à l’école d’application Abdoulaye Diallo.

« Nous ne pouvons plus accepter que des enseignants soient lynchés devant leurs élèves. Ça,  c’est le dixième cas que nous dénombrons. Trop, c’est trop », a laissé entendre le porte parole des enseignants de Kolda, Saloum Sonko.

Qui signale dans la foulée qu’une plainte a été déposée par la victime et que les enseignants resteront mobilisés comme un seul homme pour suivre cette affaire jusqu’au bout. « Il faut que justice soit faite. Quoiqu’il arrive nous resteront solidaires à notre camarade agressé », a-t-il martelé

Pour rappel, le directeur de l’école de Saré Kémo avait été bastonné le 19 décembre dernier par les habitants d’une maison contiguë à son établissement.

Ne pouvant plus supporter la pollution sonore en provenance de cette maison voisine dont les occupants jeunes écoutaient souvent de la musique, ce chef d’établissement est allé demander l’autorisation de déplacer  la palissade qui séparait son école à cette maison.

Selon la version du directeur, cela lui a été accepté. Même le chef de carré en question l’a confirmé et s’était même proposé de faire ce travail, a-t-on expliqué.

Par la suite, le directeur commence lui-même le travail sans attendre l’arrivée du vieux qui est finalement venu lui demander les raisons de son impatience alors qu’il était convenu qu’il allait lui-même faire la tâche.

C’est dans les échanges de paroles que les choses ont mal tourné. Une altercation s’en suit. Les fils du vieux n’ont pas trouvé mieux que de se  jeter dans la bataille pour malmener le directeur de Saré Kémo devant ses élèves.

A signaler que les autorités  sont informées de cette affaire et sont en train de prendre toutes les dispositions pour que la situation redevienne normale.

Dans ce sillage,  les concessions construites  de façon illégale aux  alentours de l’école ont été déguerpies.

Affaire à suivre…

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here