Massacre de BOFFA : SOS CASAMANCE, plaide pour l’amnistie des détenus

Le Vendredi 30 novembre 2018, l’Organisation SOS Casamance, a adressé un courrier de remerciement au Chef de l’Etat Sénégalais, le Président Macky SALL,  pour sa disponibilité, et avoir accepté de se faire représenter à la journée d’évaluation de l’action publique dans le cadre du processus de Paix en Casamance, organisée à Paris le 27 Octobre 2018.

Une journée riche en échanges et qui a permis aux différents acteurs de la diaspora, de faire les constats des avancées significatives notées sur le terrain d’une part, et de relever les attentes non encore prises en compte dans le cadre de ce processus de Paix global d’autre part.

L’organisation SOS CASAMANCE, dans le courrier susmentionné, a tenu a féliciter et encourager le chef de l’Etat à persévérer dans la dynamique définie, en intégrant l’essentiel des attentes exprimées par les différents acteurs et parties prenantes du processus,  et  à  veiller surtout à la consolidation des acquis obtenus.

L’organisation SOS CASAMANCE, a également sollicité l’intervention du Chef  de l’Etat, son Excellence Macky SALL, pour le rapatriement des Restes du Roi Sihalébé DIATTA, exposés au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.

Convaincue que, le contexte est plus que jamais favorable, au regard de la volonté exprimée par la France, de rendre aux africains leurs patrimoines qui ont été transférés en France à cause de la politique coloniale qui était en vigueur à l’époque.

L’organisation SOS CASAMANCE, compte ainsi mobiliser des personnalités diverses  (écrivains – journalistes – acteurs politiques – chercheurs, artistes, militants et associations) pour accompagner l’Etat dans cette démarche.

Enfin, SOS CASAMANCE demande solennellement au Chef de l’Etat le président Macky SALL, de veiller personnellement au traitement rapide des dossiers judiciaires des détenus arrêtés, suite au massacre qui a eu lieu, courant Janvier 2018 dans la forêt de BOFFA, dont certains, semblent ne pas avoir d’implication directe prouvée à ce jour, dans cette affaire.

Au nom donc de la dynamique d’apaisement et de réconciliation, SOS CASAMANCE, plaide pour l’amnistie de ses détenus.

Fait à Paris le 09 Décembre 2018    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here