Pêche à Saré Yoba : les acteurs exigent le dragage du fleuve

Une baisse est enregistrée d’année en année au niveau des produits halieutiques dans la commune de Saré Yoba, une commune rurale située au bord du fleuve Casamance dans le département de Kolda.C’est le constat fait par les acteurs de la pêche de cette collectivité territoriale.

 « Avant, on ne restait pas longtemps dans le fleuve. Une présence de 2h de temps suffisait pour pêcher d’importante quantité.Maintenant nous restons plus longtemps sans vraiment obtenir grand-chose »,a déploré Landing Diafouna, un pêcheur basé dans le village de Kégnékégnébato.

A l’en croire, « la baisse du niveau de l’eau est la seule explication ». Son compagnon Sékou Kidiéra embouche la même trompette. Il explique que le fleuve est coupé par endroit pendant la saison sèche. « Cela ne facilite pas le déplacement des poissions vers notre zone «.  C’est pourquoi ils exigent « le dragage du fleuve ».

L’autre contrainte qu’il faut signaler, c’est que ces pêcheurs n’observent pas de repos  biologique. Le fleuve qui ne leur offre que deux espèces (carpes et silures) est exploité en permanence. A cela s’ajoute le caractère traditionnel de cette activité qui n’utilise que,   pour le moment,  du matériel  de pêche obsolète.

C’est pourquoi, une politique d’accompagnement de ces acteurs s’impose afin qu’ils puissent accéder aux crédits et s’équiper.Cet ancien comptoir commercial a aussi besoin d’une  chambre froide pour résoudre l’épineuse question de la conservation des produits.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here