Les quotidiens garnissent leurs Une par l’investiture de Macky Sall

Le complexe « Dakar Arena de Diamniadio a refusé du monde lors de l’investiture du président Macky Sall, qui brigue un second mandat le 24 février prochain. Les journaux en ont profité pour mettre en exergue cet événement qualifié « d’inopportun », par les observateurs.

« Le grand show », s’exclame Enquête en Une, indiquant que le candidat du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (APR), « est largement revenu sur son bilan, non sans révéler les grands axes de son programme, en cas de second mandat ».

Le journal publie le discours du candidat sortant et indique que la cérémonie, organisée au complexe « Dakar Arena », à Diamniadio, a revêtu les allures d’« un spectacle son et lumière ».

Il note que le candidat de Benno Bokk Yaakaar (BBY) a reçu « les soutiens de [Alassane] Ouattara [Côte d’Ivoire], [Mohamed Ould] Abdel Aziz [Mauritanie], [Georges] Weah [Liberia] et [Adama] Barrow [Gambie] », qui ont tenu à assister à la cérémonie.

« Macky Sall déroule », souligne de son côté Libération, évoquant une « mobilisation monstre lors de l’investiture du candidat de Benno Bokk Yaakaar », pour lequel plus de 2 millions de parrainages ont été collectés.

Le journal informe que le candidat à sa propre succession a annoncé la mise en œuvre de « cinq initiatives majeures dès 2019 », que sont le PSE [Plan Sénégal émergent) jeunesse 2035, l’économie numérique et solidaire, la société numérique inclusive, le renforcement durable du territoire et l’industrialisation.

L’As abonde dans le même sens et indique que le président Macky Sall a « donné samedi dernier un avant-goût de ce qui attend les Sénégalais une fois qu’il serait réélu au soir du scrutin présidentiel de 2019 ».

Le journal précise que le chef de l’Etat sortant se fixe pour mission de « préparer l’avenir », en s’engeant à « développer cinq initiatives majeures entre 2019 et 2024 ».

Pour Sud Quotidien, la feuille de route du chef de l’Etat sortant, au pouvoir depuis 2012, « s’articule autour de cinq initiatives majeures dans divers domaines et des programmes sectoriels ainsi que la consolidation des acquis de son premier mandat ».

Le quotidien Source A retient surtout la mobilisation des militants à l’investiture de Macky Sall, qui s’est déroulée « devant une marée humaine et en présence de quatre de ses homologues africaines ».

« Macky, +Mojji !+ [Macky, c’est bon !, en pulaar] », s’écrie le journal non sans déplorer les embouteillages monstres sur l’autoroute, et la suspension des travaux de l’Assemblée nationale, en session budgétaire depuis quelques jours.

L’Observateur titre lui aussi sur ce congrès d’investiture de BBY, en soulignant que « Macky [est] en position de force ». Le journal souligne que « c’est un Macky Sall confiant » qui a débarqué au complexe « Dakar Arena », où, « adulé par ses camarades de parti et ses alliés », il a été « accueilli par des milliers de militants ».

Le journal note que l’une des conséquences de ce congrès est que le vote du budget du ministère de l’Agriculture a été boycotté par l’opposition, à cause du grand retard des travaux, les élus de la majorité ayant déserté l’hémicycle pour aller à « Dakar Arena ».

Vox Populi se focalise lui sur la collecte des parrainages par la mouvance présidentielle. « Macky lance la bataille des chiffres », titre le journal, en relevant que « BBY exhibe plus de 2 millions de parrains », alors que Bougane Guèye, lui aussi investi samedi, « brandit 794.881 signatures ».

« Macky élu par ses pairs », affiche de son côté Le Quotidien au sujet de la présence des chefs d’Etat mauritanien, liberien, ivoirien et gambien, à la cérémonie.

Le quotidien Tribune met lui en exergue l’investiture du candidat du mouvement « Gueum sa bopp », Bougane Guèye. « Bougane, puissance 794.881 signataires », titre le journal en manchette au sujet des parrainages recueillis par ce candidat déclaré.

Sur un autre plan, Sud Quotidien livre « les vérités d’Alioune Tine », ancien patron de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme qui se prononce sur l’état de la démocratie et des droits de l’homme, le processus électoral, le dialogue politique….

Le Témoin évoque la fraude sur le sucre, l’augmentation des redevances portuaires, les taxes parafiscales. Ces problèmes et tant d’autres encore font dire au journal que « les industries [sont à l’article de la mort] ».

Walf Quotidien publie une interveiw de Pierre Goudiaby Atépa, candidat déclaré à la présidentielle, qui se dit « choqué » par le ralliemment de l’ancien ministre Abdoulaye Baldé à la mouvance présidentielle. « Son acte permet de démasquer les candidats de saison », estime-t-il.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × un =