Pierre Goudiaby Atepa pêche dans les eaux des militants d’Abdoulaye Baldé

La transhumance vers le parti au pouvoir a choqué Pierre Goudiaby Atépa qui tend la main aux partisans de ce dernier qui se sentent trahis.

Cette situation a engendrée une lettre ouverte de l’architecte, candidat à la présidentielle de 2019. Il y déclare comprendre son «état émotionnel suite au ralliement de M. Abdoulaye Baldé, avec armes et bagages à la candidature du président sortant. Tu es autant dérouté, choqué que stupéfait. Celui que tu considérais comme ton champion, qui allait inculquer les vertus de la gouvernance vertueuse, a décidé de voler au ras des pâquerettes pour se mettre à l’abri. Son acte est salutaire pour au moins une chose : il permet de démasquer les candidats de saison et de séparer la bonne graine de l’ivraie», écrit-il. «Le geste de M. Baldé, poursuit Pierre Goudiaby Atépa, va à rebrousse-poil des vertus d’intégrité, de parole donnée, d’honnêteté, de droiture et de sérieux qui sont une règle de vie et une marque de fabrique sur le sol qui l’a vu naître. Ce qu’il a fait est à l’opposé de l’éthique et est le contraire de la morale tout court. Il n’a pas été à la hauteur de tous ceux qui, comme toi, ont placé leurs espérances en lui pour participer à l’avènement d’un véritable changement dans nos pratiques politiques».

Son acte, conclut-il à l’intention du militant de base de l’Ucs, «me réconforte dans ma détermination et ma volonté de faire la politique autrement. Sa nouvelle posture me conduit à t’inviter à rejoindre le Mouvement Sénégal REK Ensemble pour une refondation (…) Viens nous rejoindre pour contribuer à changer ton destin, à assouvir tes ambitions, à réaliser tes rêves, à combler tes attentes et à ne pas laisser l’avenir de notre nation aux mains inexpertes des seuls politiciens, ces braqueurs des temps modernes, qui ont transformé le service de la cité en fonds de commerce en introduisant et en les célébrant des pratiques éhontées dans notre manière d’être, de vivre et de respecter le bien public».

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

onze + 2 =