Présidentielle 2019 : le ministre de l’Intérieur retient le fichier électoral

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye a soutenu qu’il ne remettra pas le fichier électoral aux candidats à la présidentielle de février 2019.

Et celui dont l’opposition continue de récuser pour l’organisation de ces joutes électorales de justifier son refus par le fait que le fichier électoral contient des données à caractère personnel dont personne ne peut se prévaloir de la qualité de tiers autorisé pouvant y accéder. «Ces données sont, en effet, protégées par la Commission de la protection des données personnelles (Cdp)», explique Aly Ngouille Ndiaye, ajoutant que toutes les informations relatives aux élections sont disponibles en ligne.

Et ce n’est pas tout. Le ministre de l’Intérieur invoque également le code électoral, notamment en son article L11 qui dispose que la Cena est chargée de «veiller à ce que la liste des électeurs par bureau de vote, soit remise quinze jours au moins avant la date du scrutin, aux candidats et aux listes de candidats, sur support électronique et en version papier». Mais ces explications ne convainquent pas les députés de l’opposition. Cheikh Bamba Dièye soutient mordicus que la disposition du ficher par l’opposition est un «impératif». «C’est notre droit d’accéder au fichier électoral. Macky Sall  vous a mis à ce poste pour truquer les élections et tout le monde connaît votre passé au ministère des Mines, mais vous perdrez les élections et vous rendrez des comptes», déclare Serigne Cheikh Mbacké, président du groupe parlementaire de l’opposition.

Malgré le refus de donner à l’opposition le fichier électoral Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Intérieur tente de rassurer l’opposition quant à l’organisation d’une élection présidentielle sincère et transparente. Il jure que toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement du prochain scrutin. «On a dépassé le stade de truquer les élections», dit-il, menaçant ceux qui veulent saboter le scrutin. Selon lui, ce qui s’est produit à Touba, lors des législatives ne se reproduira plus.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 + 7 =