Une coépouse soupçonnée d’intoxication alimentaire à Koussy

Le Sénégal est hanté ces derniers temps par les démons des violences conjugales qui font des victimes. La dernière en date est survenue à Koussy, un village du département de Sédhiou. En effet, à cause des tessons de bouteilles versés dans un petit déjeuné, des populations de cette localité de  l’arrondissement de Diendé,  ont connu une journée tourmentée mardi 20 novembre 2018.  Une dizaine de personnes dont presque tous les membres  d’une famille sont évacués d’urgence à l’établissement publique de santé de niveau 1 de Sédhiou.

L’incident est survenu en début de matinée au domicile de Mamadou Diatta. Après avoir servi le petit déjeuné à base de bouilli  de mil, la première épouse de ce polygame et agent municipal de la commune de Koussy s’est rendue compte que le repas partagé avec certains voisins était infesté de tesson de bouteilles visibles à l’œil nu.

« Sira,une voisine,  en a fait  la remarque après avoir pris quelques gorgées »,rapporte notre source qui ajoute que la dame se tordait de douleurs abdominales et vomissait. « Les cinq enfants et leur maman, la première épouse, présentaient les même signes cliniques », confie la même source. Même si l’alerte a été donnée pour circonscrire le dégât au total une dizaine de personnes dont l’époux polygame ont gouté au repas impropre à la consommation.

Venu s’enquérir de la situation, le chef du village se dit dépassé par l’ampleur du mal. Malamine Sagna alias Kimpés a saisi la brigade de gendarmerie de Sédhiou. C’est ainsi que désignée  comme principale auteur de ce forfait A.Mané, la seconde épouse est appréhendée par les hommes en bleu. Malgré ses multiples dénégations, elle reste dans les locaux de la brigade pour les besoins de l’enquête qui se poursuit pour mettre toute la lumière sur  cette tentative d’homicide volontaire. Ses  querelles sempiternelles avec  sa coépouse, ses « menaces » et son refus de ne pas gouter au repas suspect restent des éléments qui enfoncent la jeune dame qui aurait profité de l’absence momentanée de la première épouse de son mari dans la cuisine pour exécuter son funeste plan.

Evacuées toutes à l’hôpital de Sédhiou des victimes qui ont frôlé le pire ont été libérées dans la soirée. Visiblement mal en point et entourés d’une foule de proches et de voisins Madame Diatta et ses enfants peinent à conter leur mésaventure.

Certes « la radiographie a détecté la présence de tesson minuscules de la dimension des grains de sucre dans mon ventre, mais je me sens en pleine forme », confie Mamadou Diatta venu ce mercredi apporter son soutien à son épouse adulée retenue par les hommes en bleu.

WalfQuotien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 + 5 =