Le bilan de la 117ème édition du Gamou de Tivaoune à la Une des quotidiens

Les journaux parvenus ce 21 novembre 2018 sont tous ou presque fait l’écho des messages livrés notamment par les guides religieux musulmans à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL).

Comme il fallait s’y attendre, les regards étaient tournés vers Tivaoune, la capitale de la tidjaniya au Sénégal, au centre de toutes les attentions à l’occasion du gamou, commémoré à quelques semaines de l’élection présidentielle du 24 février prochain.

« Serigne Mbaye Sy Mansour se +recentre+ », souligne Le Témoin Quotidien, parlant des prises de position du khalife général des tidjanes. « Après avoir clamé urbi et orbi, à plusieurs reprises, son soutien au président Macky Sall », le religieux « vient d’afficher une position de neutralité par rapport à la prochaine échéance électorale », écrit le journal.

Mieux, note Le Quotidien, Serigne Mbaye Sy Mansour « a demandé aux Sénégalais de refuser d’être les boucliers des responsables politiques va-t-en-guerre, après avoir sermonné une partie de la classe politique sénégalaise ».

« La stabilité du pays est entre vos mains », dit-il aux politiques, dans des propos rapportés par le quotidien Le Soleil.

« Tivaouane bat campagne pour… la paix », écrit Vox Populi, qui cite également le khalife en ces termes : « Je ne parle pas de politique, je parle de paix ». Le guide religieux ajoute, selon le même journal, être « du côté de Dieu ».

Sud Quotidien affirme que Serigne Mbaye Sy Mansour a donné une « leçon » à ses compatriotes à l’occasion de la cérémonie officielle marquant la fin du gamou à Tivaoune, en présence notamment des politiciens, ceux du pouvoir et de l’opposition.

« Face aux dérives notées » sur les réseaux sociaux « ces derniers temps, les violences conjugales et les invectives », rapporte Sud Quotidien, le khalife général des tidianes « n’a pas manqué de dénoncer des pratiques qu’il qualifie de +malsaines+ et d’inviter les Sénégalais à un changement de comportement ».

« L’homme en général, observe-t-il, cité par le quotidien Enquête, et l’homme senegalensis, en particulier, ressemble de plus en plus à un animal. »

« Il nous faut juste revoir nos comportements et aller vers un retour aux valeurs islamiques », prône le khalife général de tidianes.

La Tribune estime qu’un « discours ne peut être aussi clair que celui prononcé par (…) Serigne Mbaye Sy Mansour. Le successeur d’Al Amine, connu pour son franc-parler, a appelé les Sénégalais à l’introspection, tout en se démarquant des chapelles politiques », commente La Tribune.

WalfQuotidien parle d’une « visite politisée » du président Macky Sall à Médina Baye, un autre foyer religieux très couru lors du gamou. « Macky Sall a failli gâcher la célébration du gamou de Médina Baye. Car, au moment où tous les fidèles sortaient de chez eux pour se rendre à la grande mosquée, le chef de l’Etat a atterri dans la cité religieuse, chamboulant ainsi toutes les activités », écrit le journal.

Loin de ce sujet, L’As évoque la « houle de désolation à Saint-Louis », où des intempéries ont détruit « des centaines de maisons », bloqué des routes et provoqué l’inondation de plusieurs rues.

Le Soleil, pour sa part, annonce que la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (DER) « octroie 10 autres milliards FCFA » aux jeunes et aux femmes.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

18 − 5 =