Le Forum civil s’insurge contre la sortie de Macky visant Amnesty international

Le Forum civil se dit «solidaire de Amnesty international et de toutes les organisations de la société civile victimes d’attaques que rien ne saurait justifier». Pour Birahime Seck, «le propre d’une République démocratique est de garantir la liberté d’expression à toutes les composantes de la société». Mieux, souligne le coordonnateur du Forum civil dans son communiqué de presse, «dans ce contexte pré-électoral marqué par une absence de dialogue entre le pouvoir et l’opposition, l’Etat doit plutôt travailler à rassurer les populations, en préservant et en consolidant la paix, la stabilité sociale et l’espace civique».

Le Forum civil est donc très remonté contre Macky Sall suite à ses attaques contre les organisations de la société civile notamment Amnesty international qu’il accuse d’être des politiciens encagoulés.

A cet effet, poursuit Birahime Seck, la section sénégalaise de Transparency International appelle le Gouvernement et les citoyens à s’investir davantage dans la préservation des acquis démocratiques en l’occurrence les droits et libertés. Cette organisation constate que depuis quelques temps, le Forum civil, section sénégalaise de Transparency International a noté du côté du pouvoir des tentatives de musèlement de la société civile.

«Il y a quelques jours, c’était le ministre des Mine ensuite celui en charge de l’Agriculture et tout récemment, c’était le tour du président de la République contre les leaders de Amnesty International Sénégal, lors d‘une interview sur France 24», rappelle Birahime Seck qui indique que cette attitude «frileuse et antidémocratique n’honore guère des dirigeants qui envisagent d’organiser dans notre pays les assises de l’Internationale libérale qui a comme crédo la protection et la défense des libertés».

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 − trois =