Le Brexit va t-il booster Paris ?

La ville de Paris devrait être « l’un des grands bénéficiaires du Brexit », estime Jamie Dimon, le patron de la banque américaine JPMorgan, dans un entretien à paraître jeudi dans Les Echos.

« Paris sera l’un des grands bénéficiaires du Brexit quoi qu’il arrive », estime-t-il. « Pour le premier jour du Brexit, JPMorgan va déplacer plusieurs centaines de personnes vers l’Europe continentale et embaucher davantage. Et notre filiale à Paris aura sa part », indique encore Jamie Dimon. « Les autorités françaises ont été très efficaces pour attirer du monde, comme les allemandes d’ailleurs. »

Le Royaume-Uni quittera l’UE, son marché unique et son union douanière le 29 mars 2019. Mais le négociateur européen Michel Barnier a encore jugé mercredi insuffisantes les avancées avec Londres pour un accord sur ce Brexit.

Interrogé par Les Echos sur les effets d’un « hard Brexit », sans accord avec l’UE, Jamie Dimon reconnaît que « ce pourrait être un coup dur pour la City sur la durée », tout en disant s’attendre à « un accord de principe sur le Brexit ce mois-ci ». « Les détails seront cruciaux, et pourraient se révéler douloureux. On se prépare à toutes les éventualités », prévient-il encore.

Jamie Dimon évoque notamment la question de la localisation des centres de données numériques. « Bruxelles pourrait vouloir que tous les +data centers+ soient localisés au sein de l’UE. Cela aurait des conséquences directes sur le business et les salariés. Beaucoup de gens pourraient avoir à bouger, bien au-delà du secteur bancaire et de JPMorgan. » (Belga)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here