L’hôpital de Fann, la prison de Rebeuss et l’Etat accusés dans le décès Cheikh Diop

Me Assane Dioma Ndiaye a accusé l’hôpital de Fann, la prison de Rebeuss et l’Etat d’être responsable du décès Cheikh Diop. Avocat de Cheikh Diop, le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme est très remonté contre les autorités qui, selon lui, ont laissé son client à son triste sort.

Pour Me Assane Dioma Ndiaye,  la victime aurait pu être sauvée si les services de l’Etat avaient joué leur véritable rôle en amont et aval.

«Il est entré à Rebeuss avec deux bras et en est sorti avec un seul. Ne serait-ce que pour cela, l’État lui doit une indemnisation », déplore l’avocat sur les ondes de la RFM. Selon Me Ndiaye, si l’Etat avait pris ses responsabilités, Cheikh Diop n’aurait pas agi aussi radicalement.

Et, note l’avocat, même après son acte, il aurait pu être sauvé. « L’hôpital de Fann et la prison de Rebeuss n’ont pas fait leur travail, ni assumé leurs responsabilités dans cette affaire. Il s’est dit qu’il ne sera jamais indemnisé et il est passé à l’acte », observe l’avocat.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − 3 =