Louga attend toujours les 250 milliards promis lors du conseil des ministres décentralisé

Le président Macky Sall et son gouvernement se sont illégalement servis des moyens du contribuable Sénégalais pour organiser des conseils des ministres décentralisés dans toutes les régions du Sénégal. Mais la région de Louga n’a jamais vu la couleur de l’argent promis lors de son conseil des ministres décentralisé du 20 décembre 2012.

Le tableau y offre un contraste saisissant. D’un côté, les officiels qui présentent une région où tout va comme dans le meilleur des mondes. De l’autre, des élus locaux qui pleurnichent sur leur sort dans l’attente des milliards promis.

Novembre 2016, le gouverneur, entouré de l’essentiel du gotha officiel de la région, présente l’état d’exécution des engagements pris lors du Conseil des ministres décentralisé du 20 décembre 2012. Selon le document de présentation, plus de 130 milliards Cfa ont été injectés dans l’économie de la région. Ce qui, en valeur relative, donnait, à l’époque, 52,37 % de taux d’exécution. Ce, compte non tenu des réalisations hors engagement, exécutées par d’autres programmes. Secteur par secteur, l’exécutif régional détaillera, au centime près, tout ce qui a été investi. Ainsi, l’on apprend que, quatre années après le Conseil des ministres décentralisé, plus de 114 milliards ont été injectés dans l’économie rurale. Soit 28,22 % des engagements. Cette manne financière a été investie dans l’équipement agricole, traditionnel et moderne, dans les semences, en quantité et en qualité, dans la diversification de la production et dans l’irrigation.

Dans le secteur de l’élevage, la sécurité et la santé animale, l’accompagnement des éleveurs, la mise en place de meilleures conditions de développement du secteur sont les destinataires des financements. Le mur de clôture du Ranch de Doly aurait, à lui seul, englouti la coquette somme de…6,5 milliards.

La pêche n’a pas été laissée en rade. Selon le document de présentation projeté sur Powerpoint, la façade maritime qui occupe 54 km sur la Grande côte, de Lompoul à Potou en passant par Thieppe, dispose d’importants atouts. C’est pourquoi, d’importantes réalisations, allant de la subvention de moteurs de pirogue, de gilets de sauvetage, jusqu’à la formation des acteurs, en passant par la construction de quais de pêche, ont été notées dans le secteur. 1,7 milliard Cfa y ont été investis. Soit 73,68 % de taux de réalisation.  «Le pic de ces performances est surtout noté dans le secteur de l’hydraulique où le taux de réalisation a atteint 189,72 %.

Car pour la première fois dans la région, autant d’ouvrages hydrauliques ont été réalisés, permettant à la région de mieux répondre de sa place de hub de l’élevage dans le Sénégal», note le gouverneur dans sa présentation. Qui conclut que le montant desdites réalisations qui s’élève à plus de 33 milliards porte l’enveloppe de réalisation de l’Etat dans la région, sur la période 2012-2016, à plus de 164 milliards. Rapportés à l’enveloppe globale de 250 milliards que l’Etat ambitionnait d’injecter dans l’économie de la région, l’exécutif régional fait noter que les promesses du Conseil des ministres décentralisé ont été exécutées à hauteur de 65,77 %.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 4 =