Cancer au Sénégal : La Lisca aurait pris en charge 160 malades depuis mai 2018

Au total, 160 malades du cancer sont pris en charge depuis le mois de mai dernier par la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) pour une enveloppe financière de 320 millions FCFA, a appris l’APS, jeudi, à Diourbel, de sa présidente Fatma Guénoune.

’’La Ligue Sénégalaise contre le cancer (LISCA) prend en charge des malades depuis 2010. En 2018, après un téléthon organisé le 11 mai, nous avons pris en charge jusqu’à aujourd’hui 160 malades à hauteur de 2 millions FCFA par malade’’, a-t-elle dit.

Fatma Guénoune s’exprimait au cours d’une journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein au district sanitaire de Diourbel dans le cadre de la campagne Octobre Rose 2018 en partenariat avec DP World.

Des sages-femmes d’Etat ont également bénéficié de formation aux techniques de dépistage des lésions précancéreuses, selon la présidente de l’association.

La Ligue Sénégalaise contre le cancer (LISCA) s’était fixée pour objectif de récolter 300 millions de FCFa pour un deuxième téléthon organisé en partenariat avec la chaine de chaîne de télévision publique RTS (Radiodiffusion télévision sénégalaise).

La ligue va tenir un point de presse sur le résultat de ce téléthon uniquement dédié à la prise en charge des malades atteints de cancer, a assuré Fatma Guénoune.

’’Au Sénégal, il y a environ 1 500 nouveaux cas de cancer du sein et environ 1 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année’’, a signalé la présidente de la Lisca.

Le dépistage est un moyen pour faire reculer le cancer du col de l’utérus, a t-elle souligné, relevant aussi ’’l’introduction du vaccin qui sera effectif au mois de novembre’’.

Mame Yacine Diop, responsable de développement durable de DP World Dakar, a salué la pertinence de ce programme déroulé par la Lisca.

‘’Dans les pays développés, c’est un cancer qui ne tue plus et dans nos pays en voie de développement, cette maladie continue à tuer. C’est le cas du Sénégal’’, a-t-elle déploré.

Avec la campagne d’octobre, l’opérateur portuaire a voulu cette année accompagner la Lisca pour une meilleure prise en charge de la santé de la femme.

Dr Sidy Amar, médecin-chef du district sanitaire de Diourbel a quant à lui salué cette initiative qui va permettre à sa structure d’être ‘’autonome par rapport au diagnostic des lésions cancéreuses mais aussi au traitement des lésions’’.

La Lisca et DP World ont offert un appareil de cryothérapie pour le traitement des lésions qui peuvent évoluer vers le cancer du col de l’utérus.

(APS)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × cinq =