Parrainage de Karim Wade : le PDS obligé de personnaliser ses fiches

Les actes de «triche et de tromperie» de la mouvance présidentielle consistant à envoyer ses militants collecter des parrainages en se faisant passer pour des collecteurs de parrainage de Karim Meïssa Wade a obligé les membres de Parti démocratique sénégalais (Pds) à préciser les couleurs et la nature de leurs fiches de parrainage qui sont personnalisées.

Les libéraux craignent une vaste campagne de sabotage dans la collecte des signatures pour le parrainage de leur candidat à la présidentielle. Ainsi, ils appellent les signataires à la vigilance. En effet, informe la cellule de communication du candidat, «il nous est régulièrement signalé que le parti au pouvoir de Macky Sall rejeté par le peuple et en manque criard de popularité, envoie ses militants collecter des parrainages en se faisant passer pour des collecteurs de parrainage de Karim Meïssa Wade. On nous a également signalé que certains candidats usent du même procédé».

Ces actes de «triche et de tromperie» expliquent, selon eux, à posteriori, «pourquoi les fiches de ce parti ne sont ni aux couleurs de leur formation ni à l’effigie de leur candidat. Le Parti démocratique sénégalais et son candidat, rassurés par l’espoir placé en eux, informent l’opinion que leurs fiches de collecte de parrainages sont parfaitement reconnaissables et personnalisées». Par conséquent, le Pds demande à toutes les Sénégalais qui souhaitent parrainer Karim Meïssa Wade de bien vérifier avant de donner leur parrainage et de signer : Que si la fiche de parrainage qui leur est soumise est bien en papier cartonné aux couleurs du Pds, c’est-à-dire de couleur jaune avec des écritures bleues; Que si le nom du candidat du Pds Karim Meïssa Wade est bien inscrit en toutes lettres et en couleur noire en haut de la fiche de parrainage; Que si la fiche du candidat du Pds Karim Wade comporte bien deux (2) volets détachables (Volet 1 : fiche de parrainage et Volet 2 : renseignements complémentaires sur le parrain électeur). Ces deux (2) volets devant obligatoirement être remplis; Que la fiche de parrainage qui leur est présentée est bien numérotée, le numéro figurant en haut et à droite, et sur les deux (2) volets à la fois ; et enfin que si immédiatement après avoir rempli et signé la fiche, le collecteur remet de la part de Karim Meïssa Wade une carte de remerciements. «C’est seulement après avoir vérifié ces cinq (5) points qu’ils auront la certitude, d’une part, que le collecteur qui les a approchés est bien celui en charge du parrainage de Karim Meïssa Wade, et que d’autre part, la fiche de parrainage que l’on leur demande de remplir et de signer est bien celle du candidat du Pds Karim Meïssa Wade», explique la cellule de communication du candidat du Pds.

«Par ailleurs, le candidat Karim Meïssa Wade tient à s’excuser personnellement, auprès de ses concitoyens, des militantes, des militants, des membres de mouvements de soutien, des partis alliés et des sympathisants pour l’insuffisance des fiches de parrainages et les conséquences que cela a pu entraîner», ajoutent les libéraux qui disent avoir à imprimer 30 000 fiches constituant 300 000 parrainages qui ont été totalement épuisées en quelques jours après le démarrage des opérations. «Nous n’avions pas anticipé une telle demande et cela a malheureusement entraîné, pour certaines zones, des perturbations et un décalage sur le calendrier initialement prévu», souligne la même source qui indique que le Pds tient à rassurer les populations qu’une production supplémentaires de fiches de parrainage devrait être disponible et la distribution commencera dans les prochaines heures. «Le candidat du Pds Karim Meïssa Wade, tient à remercier très sincèrement les populations, les militantes, les militants, les alliés, les soutiens et sympathisants, pour cet engouement et cette ferveur autour de sa candidature. Il considère cet enthousiasme autour de sa candidature comme un sacerdoce, un appel, un espoir qu’il ne saurait trahir», précise la cellule de communication du candidat déclaré du Pds.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 − six =