Ousmane Sonko, cible des femmes parlementaires de Benno Bokk Yaakaar

Le leader de pastef et auteur de «Solutions» subit de plein fouet les attaques des femmes parlementaires de la coalition Benno Bokk Yaakaar  (Bby) qui se sont érigées en bouclier pour prendre la défense de Macky et tirer sur Ousmane Sonko.

Le livre-programme du candidat de Pastef/Les Patriotes fait trembler le pouvoir. Pour cause : depuis le lancement de son livre «Solutions», il ne passe plus un jour sans que les souteneurs du candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar n’attaquent ou ne tirent sur Ousmane Sonko. La dernière en date, la sortie des femmes parlementaires de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Face à la presse hier, elles ont tiré à boulets rouges sur l’auteur de «Solutions». Elles se sont érigées en boucliers pour prendre la défense de Macky Sall.

Sans prononcer son prénom dans le texte liminaire remis aux journalistes, elles soulignent : «Aujourd’hui, conscients que leur défaite est inéluctable en février 2019, des opposants versent dans une double stratégie : d’abord faire des promesses irréalisables et surréalistes au peuple sénégalais en usant de la démagogie classique. L’incarnation d’une pareille posture est de notre collègue Bambino, jumeau d’un célèbre musicien, à qui il doit payer des droits d’auteur pour son morceau fétiche intitulé ‘Solution’. Ensuite, une autre partie de l’opposition qui affiche une ferme volonté de saboter les élections par défaut ou par manque de candidats». Pour se faire on ne peut plus explicite, Awa Guèye souligne : «Sonko ne nous fait pas peur. Il fait des rêves. Il n’est devenu député  qu’avec le plus fort reste».

C’est fort de ce constat, estiment-elles que, «nous, femmes parlementaires, mesurant tout ce que le président de la République fait et propose aux Sénégalais, nous nous érigerons en boucliers autour de lui». Non sans préciser que «la surenchère, les calomnies et surtout les fake news d’une exceptionnelle gravité ne sauraient freiner notre irrépressible et irréversible volonté d’approfondissement de notre système démocratique». Sous ce rapport, elles comptent dérouler une caravane sur l’étendue du territoire nationale pour prêcher la bonne parole. La tournée va démarrer ce 30 septembre à Thiès.

La caravane sillonnera les différents départements du pays et fera la promotion «des réalisations du président de la République pour montrer qu’il n’y a pas meilleur que lui pour mener le Sénégal vers l’émergence». «Nous sommes des représentantes de la nation au Parlement et en tant que telle, nous devons porter la voix des populations et pour se faire nous avons l’obligation d’être en contact permanent avec elles pour recueillir leurs doléances et également leur expliquer le sens et l’impact socio-économique des lois que nous votons», a détaillé Awa Guèye.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

7 − deux =