Bétail : la fièvre aphteuse attaque 3 000 vaches à Kolda

0

Ce n’est pas une maladie mystérieuse mais la fièvre aphteuse qui est en train de décimer le bétail dans la région de Kolda. Ainsi, quelques jours après le cri de cœur lancé par des éleveurs de Kolda ayant perdu des têtes de bétail, le service régional de l’élevage vient de réagir. Et c’est pour apporter des éclairages sur la maladie qui est en train de tuer le cheptel à Kolda. Il s’agit de la fièvre aphteuse, qui a déjà fait 200 morts chez les animaux.

La maladie animale qui sévit dans la région de Kolda a un nom : la fièvre aphteuse. Et c’est Dr Mohamed Moustapha Sarr, chef de service régional de l’élevage qui l’a révélé, hier, lors d’un point de presse. Il a donné les détails sur la présence de la pathologie dans cette partie sud du Sénégal où il y a un important cheptel. Dans toute la région de Kolda, Dr Sarr estime que le bétail malade est chiffré à 3 000 têtes dont 200 ont perdu la vie. «On a dénombré seulement 200 mortalités dans toute la région, dont 150 animaux tués par la maladie dans le département de Vélingara. Pour le département de Médina Yoro Foulah, on n’a noté que dix mortalités ; et pour Kolda, une vingtaine de mortalités», a-t-il détaillé.

S’y ajoute qu’il y a une propagation de la maladie. Laquelle touche les trois départements de la région de Kolda. «Au niveau du département de Médina Yoro Foulah, les communes de Bignarébi et de Koulinto sont touchées. Presque toutes les communes du département de Kolda sont touchées, particulièrement celles de Mampamtim, de Bagadadji, de Guiré Yéro Bocar et de Salikégné. Et au niveau du département de Vélingara, les communes de Kandia, de Saré Coly Sallé et de Némataba sont les plus touchées», a affirmé le chef du service régional de l’élevage, qui avait à ses côtés le président des éleveurs de Kolda. Selon Dr Sarr, des prélèvements «en cours de traitement ont été envoyés à Dakar» afin de déterminer la riposte à apporter à la maladie. Pour le moment, il indique qu’une antibiothérapie et du bleu de méthylène sont administrés au bétail malade afin d’éviter une plus grande mortalité, en attendant un autre remède. «On demande aux éleveurs de ne pas jeter les cadavres d’animaux à l’air libre pour éviter la transmission. Il faut les enterrer à deux mètres de profondeur ou bien les brûler dans une fosse. Pour les animaux malades, il faut les isoler», a invité le chef de service régional de l’élevage. «C’est une maladie très contagieuse», a-t-il insisté, précisant qu’il n’y a pas de risque de contamination chez les humains.

Selon le site internet de la Fao, la fièvre aphteuse est une maladie virale extrêmement contagieuse des mammifères qui peut entraîner des pertes économiques graves et elle touche les artiodactyles (animaux ayant des sabots fourchus).

WalfQuotidien