Ça ne brille plus pour Yakham MBAYE au Soleil

0

L’ancien secrétaire d’Etat en charge de la communication se maintient malgré lui au-devant de l’actualité.

Après ses bisbilles avec les jeunes de son parti et sa fameuse « agression », relatée par une partie de la presse, se sont ses employés qui se font vigoureusement entendre. Se disant las d’attendre la matérialisation des promesses de Yakham MBAYE qui n’arrive jamais, les travailleurs affiliés à l’Intersyndicale de la SSPP Le Soleil (SYNPICS-STLS-CNTS) ont décidé de vilipender leur patron.

Avec la nomination de Yakham MBAYE en décembre 2017, l’espoir avait commencé à renaître. On pensait en avoir fini avec certaines pratiques, croyant que le nouveau directeur général avait un projet, une nouvelle orientation pour remettre « Le Soleil» sur de bons rails.

Malheureusement sept (7) mois après son arrivée, nous constatons que rien n’est fait pour repositionner le journal. On ne sent pas une vision stratégique de sa part. L’incapacité du nouveau directeur général est manifeste », notent les syndicalistes dans un communiqué. Pour ceux-ci, « Le Soleil est, visiblement, très lourd pour lui ». Car, indiquent-ils, « en lieu et place d’un projet de redressement, M. MBAYE adopte une stratégie du pourrissement. Les dossiers s’accumulent sur sa table, attendant d’être traités ».

Pour les travailleurs du quotidien jadis national, « Yakham MBAYE ignore complètement le sens du service public de l’information. Les reportages, dossiers, enquêtes, ces genres nobles du journalisme, ne l’intéressent guère ». Selon eux, le responsable de l’APR est dans une dynamique de déstabilisation

autant de griefs parmi tant d’autres qui amènent l’intersyndicale (SYNPICS-STLS-CNTS) à « mettre en garde » le directeur général et à « attirer l’attention des autorités sur l’attitude irresponsable de Yakham MBAYE qui risque de mener le Soleil vers l’extinction ».

(WALFNet)